Privé de concours l’an dernier en raison de la pandémie, les fans irréductibles de l’Eurovision n’attendent qu’avec plus d’impatience l’édition 2021. Celle-ci aura lieu à Rotterdam, la ville qui devait déjà l’accueillir l’an dernier. Les demi-finales sont programmées les 18 et 20 mai, la grande finale, deux jours plus tard. La Belgique sera représentée par Hooverphonic, le groupe qui, là aussi, devait déjà porter nos couleurs il y a douze mois.

Étant donné la situation sanitaire toujours très instable, les organisateurs de l’événement ont multiplié les mesures de sécurité pour parer à toute contamination au Covid qui pourrait venir perturber le déroulement de l’événement.

Dans un entretien à Télé 2 semaines, la cheffe de la délégation française explique que chacun des 39 pays en lice a enregistré un “live on tape”. Il s’agit d’une interprétation de la chanson sélectionnée tournée sur un plateau de secours, à Paris pour la France, selon de contraintes très strictes.

© AFP

“Nous avons enregistré en vidéo la chanson ‘Voilà’ de Barbara Pravi avec un cahier des charges et un timing précis. Le tout était supervisé par les producteurs néerlandais, qui vérifiaient qu’on ne pouvait pas refaire la prestation plus de trois fois”, explique Alexandra Redde-Amiel. S’il y a le moindre problème, c’est cette prestation qui sera diffusée à l’antenne.

Concernant l’Australie, c’est d’office cet enregistrement que les téléspectateurs verront puisque le pays a décidé de ne pas imposer le déplacement jusqu’en Europe à son candidat.

Un public de 3500 personnes

S’agissant du public qui pourra assister au show sur place, dans l’Ahoy de Rotterdam, l’arena où aura lieu la manifestation, l’information est tombée vendredi. Les autorités néerlandaises ont donné leur feu vert pour la présence de 3500 personnes, soit 20 pourcent de la capacité totale de la salle qui peut accueillir 16 500 spectateurs. Tout cela suivant un protocole des plus stricts, bien évidemment.

Chaque personne qui pourra assister au concours devra présenter un test Covid négatif pour accéder à la salle. Par ailleurs, les places seront uniquement assises, les gens priés d’êtres masqués lors de leurs déplacements dans l’arena. Quant aux accès à la salle, ils se feront suivant des horaires fixes et prédéfinis à l’avance.

© AFP

L’ensemble de ces mesures a été validé par les autorités néerlandaises. En revanche, il n’y aura pas moyen d’acheter des tickets. Ceux-ci sont exclusivement réservés aux personnes qui en avaient acquis pour l’édition 2020 qui a été annulée.

“Accueillir du public en toute sécurité […] contribuera également à créer une atmosphère agréable pour ceux qui participent et regardent à la maison. Nous ne prenons pas à la légère la responsabilité d’accueillir le Concours Eurovision de la chanson en cette période difficile et de protéger la santé et la sécurité de tous ceux qui y participent, et assister à l’événement reste notre priorité absolue”, a indiqué le producteur exécutif de l’événement.

Un coup de pouce en faveur d'un retour des événements culturels de masse

Mine de rien, ce public de 3500 personnes est un geste fort alors que dans plusieurs pays, la Belgique et la France en tête, la culture peine à retrouver ses droits. Chez nous, les premiers événements-tests se sont déroulés en Flandre. Du côté francophone, il faudra attendre ce vendredi pour qu’Ykons monte sur la scène du théâtre de Spa.

© Tom Delvaux

Chez nos voisins français, il n’y a toujours pas de date fixée pour le concert-tests maintes fois annoncé que devait initialement donner Indochine à Paris le 27 avril. En raison de la situation sanitaire défavorable, il avait été reporté au 29 mai. C’était sans compter sur un problème d’agenda lié à Emmanuel Macron. En cas de qualification du PSG pour la finale de la Ligue des Champions, le président français entend se rendre à Istanbul pour soutenir les Parisiens. Finale qui se joue le 29 mai. Et dans le même temps, le chef de l’État s’est aussi engagé à assister au concert-test pour montrer son soutien aux mondes du spectacle et de la culture…

En accueillant plus de 3000 personnes, certes dans une très grande enceinte, l’Eurovision ouvre la porte au retour d’événements de masse, ce qui n’est pas anodin dans le contexte actuel.