Entamée au début de l’année, sa tournée est triomphale. Même les accusations dont il est l’objet n’entament pas la fidélité de ses fans.
Ce n’est plus un succès, c’est véritablement un triomphe. Depuis le début de l’année Patrick Bruel arpente les scènes de France et de Navarre. Il n’hésite pas non plus à faire "quelques" incursions remarquées dans ces terres du Nord qui lui sont si chères. Sinon, comment expliquer que le 21 décembre prochain, il montera pour la septième fois sur les planches d’un Forest National plein à craquer, comme à chaque reprise ? Sans oublier sa prestation aux Francos de Spa en juillet. Et ce n’est pas tout puisque son planning pour 2020 comprend déjà d’autres dates, dont un Zénith à Lille le 13 juin qui devrait faire le bonheur de plus d’un Belge.

Et pour les irréductibles qui n’auraient pas la patience d’attendre jusque-là, TF1 offre un petit extra sous la forme de cette retransmission du concert que le chanteur donne ce samedi 7 décembre lors de sa seconde soirée à La Défense Arena, la plus grande salle couverte d’Europe. Les titres de son dernier album Ce soir on sort…, dont une édition spéciale est sortie le 29 novembre, seront de la partie, de même que ses innombrables succès, de "Casser la voix" à "Alors regarde" en passant par "Place des grands hommes". Le tout sans oublier quelques invités surprise que les prestations parisiennes ne manquent pas d’offrir. Bref, Patrick Bruel va mettre les petits plats dans les grands et mouiller sa chemise comme il le fait à merveille chaque soir.

600 000 spectateurs

Un bonheur - pour ses fans - n’arrivant pas seul, le chanteur est aussi à l’affiche du film Le meilleur reste à venir qui, selon toute logique, devrait remporter un certain succès. Sur le mode de la comédie de boulevard et ses quiproquos, le tandem Delaporte-De La Patellière a concocté pour son acteur fétiche Patrick Bruel, une histoire qui n’a rien à envier au Prénom qui a fait leur succès. Bruel y donne la réplique à Fabrice Luchini, de quoi attirer du monde.

Seule ombre dans ce tableau idyllique : les accusations proférées à l’encontre du chanteur-acteur. Depuis cet été, il est visé par deux enquêtes, l’une pour comportements et paroles déplacées, l’autre pour agression sexuelle. Resté silencieux depuis, il s’est exprimé pour la première fois dans les pages de Paris Match, expliquant garder le silence tant qu’il n’a pas accès au dossier ni vu un juge pour éviter que ses paroles n’entraînent d’autres accusations. Si certains se sont offusqués de sa présence sur le plateau de Vivement Dimanche ou en raison de sa participation à l’émission Les Enfoirés jouent le jeu, son public, lui, ne montre aucun signe de désaffection. Les salles sont toujours pleines à craquer. Depuis le début de l’année, il s’est déjà produit devant plus de 600 000 personnes.

CVD.