Une alarme incendie est venue jouer les trouble-fêtes pendant C’est que de la télé, l’émission de Valérie Benaïm. En cause, le Journal du hard de Canal +.

Valérie Benaïm et son invité Fabien Lecoeuvre se souviendront longtemps de leur interview sur le plateau de C’est que de la télé ce mardi 11 février. À plusieurs reprises, une alarme incendie s’est fait entendre. Contrairement à ce qu’imposent les consignes de sécurité, personne n’a évacué le plateau de C8 et l’émission s’est poursuivie comme si de rien n’était, signe que l’affaire ne devait pas être grave. "Ce n'est rien, c'est l'alarme incendie mais tout va bien, rassurez-vous. On fait comme si de rien n'était", a tout de suite dit l'animatrice.

De fait, l’animatrice a expliqué l’origine du désagrément et a eu du mal à garder son sérieux pour le faire. C’est un tournage un peu hot pour de Canal + qui est à l’origine du désagrément. “Vous n’allez jamais croire ce qui se passait, a expliqué Valérie Benaïm. À côté, des équipes étaient en train de tourner le Journal du hard et quelqu’un avait le feu au cul”, a-t-elle lancé en guise de boutade avant de dévoiler ce qui a vraiment déclenché l’alarme : des fumigènes utilisés pour l’occasion.

“Une fois qu’une alarme est déclenchée dans un studio, a-t-elle ajouté, elle ne s’éteint que par elle-même, on ne peut pas la couper.” Étant donné l’hilarité des chroniqueurs de C’est que de la télé, on imagine que certains ont été vérifier en personne ce qui se passait et qu'ils ont été surpris...