Deux inédits sont diffusés ce soir sur La Une avec le duo Philippe Caroit-Garance Thénault qui avait fait un malheur en décembre dernier. Crimes parfaits 20.35

Partant du principe que c’est dans les vieilles casseroles que l’on fait les meilleures soupes, les créateurs de Crimes parfaits avaient, sans doute, pensé à Columbo quand, en 2017, ils se lancèrent dans l’écriture de cette série. Puisque, comme dans les enquêtes du célèbre inspecteur au cigare, il ne faut pas attendre longtemps avant de connaître le coupable. C’est même tout le principe : d’entrée de jeu, le téléspectateur sait qui a fait le coup. Le plaisir étant de voir comment les flics (gendarmes, policiers…) vont parvenir à faire tomber le coupable qui pense, évidemment, qu’il a commis le crime parfait.

Au menu de ce soir, sur La Une, deux épisodes inédits mettant en scène le même duo composé par Philippe Caroit (Damien Roche) et Garance Thénault (Gaëlle Mareski), que l’on avait déjà vu enquêter précédemment (et avec succès à l’Audimat, s’il vous plaît). Dans le rôle de la coupable du premier épisode, Légitime défiance, on retrouve une star des petits écrans puisque c’est Astrid Veillon (Tandem) qui, pour le coup, délaisse son habit de flic pour devenir une auteure à succès qui se débarrasse d’un éditeur insistant.

Dans l’épisode suivant (les deux inédits sont diffusés à la queue leu leu), on retrouve les mêmes enquêteurs qui, cette fois, font face à un meurtre déguisé en suicide. C’est Michel Laville (Guillaume Cramoisan), un prof de math au-dessus de tout soupçon, qui tire ici les ficelles. Quant à savoir pourquoi il pousse la pauvre Delphine à se jeter sous un train, il faudra attendre un peu puisque c’est exactement ce que les policiers vont devoir établir.

Des stars pour meurtriers

Diffusée pour la première fois en décembre 2017 (dans le premier épisode, ce sont Isabelle Gélinas et Arthur Mazet qui enquêtaient sur un crime perpétré par Gérard Darmon), la série Crimes parfaits est devenue un rendez-vous attendu des téléspectateurs de France 3 (et de La Une, en Belgique).

En décembre dernier, les deux inédits diffusés sur la chaîne de service public française (avec Sandrine Quétier et Gwendoline Hamon) avaient fait un véritable carton avec plus de quatre millions de fidèles au poste. Soit le double de TF1 !

Pas étonnant, du coup, que les comédiens se bousculent pour jouer les méchants. Frédéric Diefenthal, Héléna Noguerra, Samuel Labarthe, Thomas Jouannet, Olivier Marchal, Christine Citti, Patrick Catalifo, Bruno Debrandt et bien d’autres ont déjà répondu présent.