Ce sont des propos qui ont fait réagir en France. Ces déclarations, ce sont celles de Marlène Schiappa , ministre déléguée à la citoyenneté en France. Selon elle, Cyril Hanouna serait le candidat idéal pour animer le débat de l'entre deux-tours lors de la prochaine présidentielle de 2022. Si depuis, certains se disent favorables à l'idée, comme le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, d'autres, en revanche, sont formellement contre, comme Jean-Michel Blanquer. Dans un long débat avec ses chroniqueurs et ses invités, Cyril Hanouna a répondu à la rumeur sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste.

L'animateur a d'abord laissé la parole à ses chroniqueurs. Et quatre invités étaient également présents pour donner leur avis : Pierre-Henri Dumont (député Les Républicains), Nelly Garnier (conseillère de Paris), Christophe Barbier (journaliste) et Florian Silnicki (expert en communication de crise). Si les deux derniers sont d'accord pour que Cyril Hanouna soit à la présentation, les deux autres, eux, sont contre. "Vous n'êtes pas spécialiste de la vie politique", a notamment lancé Pierre-Henri Dumont.


Après avoir entendu les différentes opinions des personnalités présentes autour de la table, l'animateur et producteur a tenu à clarifier les choses. Pour lui, le débat d'entre deux-tours, ce n'est pas du tout une éventualité. "Franchement, non. Mais des spéciales pour les présidentielles, c'est oui, à fond" , a-t-il lancé avant d'expliquer ce qu'il pourrait envisager : "On va essayer de monter ces émissions dès l'année prochaine, c'est sûr. Avec les candidats, ça oui ! Il faut amener les jeunes à voter en faisant du gros divertissement et en faisant un truc plus sérieux derrière. Quand je vois les émissions sur le service public, les jeunes ne viennent pas du tout car c'est rébarbatif. Il faut amener un petit peu de divertissement comme on a dans Balance ton post où on arrive à un débat qui fait avancer les choses très souvent."