Mardi soir, dans l'émission "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna recevait Nathalie Marquay-Pernaut qui devait jouer au jeu des chroniqueurs en répondant aux questions qui suscitent le débat en ce moment.

Le sujet sur la polémique concernant le journaliste sportif Pierre Ménès était donc inévitable, lui qui était venu sur le même plateau pour donner des explications suite à cette fameuse partie d'un reportage qui a été coupé au montage par Canal +.

Et à la question "Pierre Ménès vous a-t-il convaincu?", la compagne de Jean-Pierre Pernaut a répondu en faisant allusion à Patrick Poivre d'Arvor, elle qui devait réagir aux propos tenus la veille par Pierre Ménès qui disait notamment : "Evidemment, quand je vois la scène avec Francesca, je ne ferai plus ça aujourd'hui. Mais parce que le monde a changé. C'est #MeToo, on ne peut plus rien faire, on ne peut plus rien dire", avait-il déclaré.

"Je suis d’accord, c’était une ancienne époque. C’était une époque où on acceptait quand on s’embrassait. C’était moins choquant et la fille ne disait rien parce qu’il n'y avait rien de sexuel non plus", a indiqué l'ancienne Miss France. "Mais c’est vrai que maintenant, si ça existait, ce serait choquant parce que les temps ont changé. Et maintenant, on n’a plus le droit de rien faire", explique-t-elle avant de comparer le cas de Pierre Ménès à celui de l'ancien présentateur du JT de TF1. "Regardez, même à l’époque, quand PPDA, il disait : ‘Je faisais juste des petits bisous dans le cou’. Ce n'était pas sexuel non plus."

Une phrase que Cyril Hanouna avait du mal à entendre et ce dernier n'a pas hésité à recadrer Nathalie Marquay- Pernaut. "Non, mais les bisous dans le cou… Vous ne le connaissez pas et vous allez lui faire des bisous dans le cou ? Même à l’époque ou pas à l’époque ! Je ne connais pas bien PPDA, je l’ai eu deux fois par SMS, mais je vous dis : ça, c’est irrecevable ! Même il y a vingt-cinq ans. Tu te vois aller vers une meuf (…), tu ne la connais pas et tu lui fais des bisous dans le cou ? On est où là ? On marche sur la tête !"