Après des semaines de compétition, les voilà enfin lancés dans la dernière ligne droite de Danse avec les stars ce vendredi soir sur TF1. Tayc, Bilal Hassani et Michou, trois gagnants potentiels de cette onzième saison où tous les codes ont été changés. Quelles chances ont-ils de remporter le trophée tant convoité ? Décryptage de leur profil et de leur parcours ci-dessous.

Tayc, comme un poisson dans l’eau (90 %)

Dès le début de la compétition, Tayc s’est imposé comme l’un des candidats les plus prometteurs de la saison. Habitué à la danse afro, l’interprète de la chanson "Le Temps" a le rythme dans la peau. Samba, danse contemporaine ou encore quickstep, le chanteur excelle aux bras de sa partenaire, la sulfureuse Fauve Hautot, gagnante de la dernière saison avec le nageur handisport français Sami El Gueddari.

La chorégraphe emmènera-t-elle la personnalité qui l’accompagne jusqu’à la victoire deux années d’affilée ? Tous les espoirs sont permis de leur côté. Appréciés du public - qu’ils ont notamment charmé en dansant un chacha sur "Startin Something" de Michael Jackson - et adeptes des belles notes, Tayc et Fauve Hautot ont toutes les chances de devenir les prochains vainqueurs de l’émission. Et, ce serait mérité !

Bilal Hassani, de l’émotion et de la technique (80 %)

Les premières prestations de Bilal Hassani et son partenaire, Jordan Mouillerac, ont également impressionné le public. Déterminé et rempli d’énergie, l’ancien représentant de la France à l’Eurovision se déhanche sur le parquet tel un danseur professionnel. Ses pas sont précis et techniques.

Mais, ce qui fait de Bilal Hassani l’un des candidats les plus appréciés de la saison, c’est l’émotion qu’il transmet via ses prestations et son côté fédérateur. On pense notamment à la danse contemporaine sur Kid d’Eddy de Pretto qu’il a souhaité réaliser sans sa perruque. "Sans armure", précise-t-il. Un moment fort de la saison qui lui a notamment valu un beau compliment de Chris Marques : "Tu n’as besoin ni d’être viril, ni féminin, mais juste Bilal. Tu es un adulte mais tu as cette belle énergie d’un enfant, tu es beau, tu rayonnes."

Michou, une belle évolution et… beaucoup de followers (70 %)

"J’ai envie d’impressionner. J’ai envie que les gens se disent : ‘On ne s’attendait pas à ça !’", nous confiait Michou à quelques heures du premier prime de Danse avec les stars. Le vœu du Youtubeur s’est exaucé. Son évolution au fil des primes de l’émission en a étonné plus d’un. Son contemporain sur "Pas beau" restera certainement l’une de ses plus belles et plus touchantes prestations dans l’aventure. Pour la performance mais également pour la résonance de la chanson sur son expérience personnelle. " C’est des paroles qui me parlent parce que ça raconte le fait de pas être bien dans son corps, pas se trouver beau […] J’ai un peu vécu ça, surtout quand j’étais plus jeune ", déclare le jeune homme de 19 ans qui a été victime de grossophobie à l’école. "Quand j’étais petit, je n’étais pas le beau gosse du collège, j’étais un peu en surpoids, j’avais des boutons, un appareil dentaire. Du coup, les gens se moquaient. Je faisais des vidéos sur Internet, les gens étaient trop méchants. […] C’était une période assez difficile."

Michou est-il à la hauteur des autres finalistes de Danse avec les stars ? Sans doute pas. Mais, la star du Web est dotée d’un atout majeur qui a, à plusieurs reprises, fait ses preuves : le soutien des téléspectateurs. Ces derniers lui sont, en effet, souvent venus en aide pour échapper à l’élimination lors des différents primes. Et le Youtubeur le leur rend bien en leur permettant de suivre au quotidien ses répétitions et différents états d’âme, notamment en ce qui concerne son coup de cœur pour sa partenaire Elsa Bois. Une histoire qui tient le public en haleine.

Tout n’est donc pas encore joué pour la finale de cette onzième saison de Danse avec les stars où le public sera le seul maître du destin des candidats. Le suspense est à son comble cette année et, on le savoure.