L’année dernière, Mory Sacko s’est fait remarquer dans la onzième saison de Top Chef. Membre de l’équipe violette, celle du chef Paul Pairet, le candidat d’origine malienne et sénégalaise a séduit les jurés mais également les téléspectateurs avec sa cuisine moderne et créative. S’il a été éliminé au terme de la mythique Guerre des restos, le jeune homme n’est pas en reste. À seulement 28 ans, Mory Sacko est déjà orné d’une étoile, sa première, au Guide Michelin pour la cuisine de MoSuke, le restaurant qu’il a ouvert à Paris après sa participation à Top Chef. "Cette étoile, c’est d’abord celle d’une équipe qui s’est mobilisée avec détermination dès le premier jour dans l’objectif de décrocher cette distinction et c’est en ce sens que je les remercie !", écrit, sur Instagram, le chef qui a également été récompensé du Young Chef Award.

Et son ascension ne s’arrête pas là. La télévision le réclame. De candidat de Top Chef, Mory Sacko se retrouve à la tête de sa propre émission culinaire intitulée Cuisine ouverte sur France 3. Chaque semaine, le jeune homme parcourra la France pour aller à la rencontre de chefs inspirants et de leurs recettes. Après avoir mis en lumière le savoir-faire de ces derniers et le produit qu’ils travaillent, Mory Sacko se retrouvera, à son tour, derrière les fourneaux, dans une cuisine ouverte en plein air, avec l’objectif de réinterpréter le plat qui vient de lui être présenté. Pour cela, il sera accompagné d’un invité qui a un lien particulier avec la région ou avec le plat.

Son étoile remise en cause

L’obtention de sa première étoile n’est toutefois pas au goût de tout le monde. Et, certainement pas, à celui de François-Régis Gaudry, critique gastronomique aux commandes de la deuxième partie de Top Chef, qui trouve que Mory Sacko a été récompensé de façon précipitée. "Je n’ai rien contre Mory Sacko. C’est un garçon intelligent, très bien câblé en plus mentalement avec une vraie culture personnelle", dit-il au micro de France Inter avant d’ajouter ne pas avoir gardé un bon souvenir de ce qu’il a mangé au restaurant MoSuke." J’ai testé en même temps que le Guide Michelin son restaurant. En aucun cas, je n’aurais donné une étoile à Mory Sacko. J’y ai mangé un des pires plats de la rentrée." Le critique nuance toutefois en précisant qu’il y a également" mangé des choses très intéressantes."