L'acteur américain Dustin Diamond, surtout connu pour son rôle de Screech dans la série "Sauvés par le gong", est décédé lundi d'un cancer foudroyant à l'âge de 44 ans, a annoncé son agent Roger Paul.

Selon son agent, Dustin Diamond n'avait été diagnostiqué qu'il y a trois semaines. Il "n'a pas souffert", a expliqué le représentant.

La carrière de ce Californien d'origine aura été lancée par la série "Bonjour Miss Bliss" (1987-1989), dont une bonne partie de l'équipe migrera ensuite vers "Sauvés par le gong".

Diffusée par NBC, "Sauvés par le gong" durera quatre saisons, 86 épisodes, et connaîtra une belle popularité hors des Etats-Unis. La série raconte le quotidien d'élèves d'un lycée imaginaire de Los Angeles, Bayside High School, sur un ton léger, en évoquant au passage quelques grandes problématiques de l'adolescence.

Dustin Diamond y incarnait Samuel "Screech" Powers, un élève aux préoccupations et aux réflexions décalées, parfait contrepoint du populaire Zack Morris (Mark-Paul Gosselaar), incontestable héros de la série.

Bien qu'ayant contribué au succès de la série, Dustin Diamond ne se verra confier, par la suite, que des petits rôles dans des productions de second plan.

Le comédien fera de nouveau parler de lui en 2009 pour un livre, "Behind The Bell", récit des coulisses de la série, riche en anecdotes croustillantes, mais dont Dustin Diamond reconnaîtra plus tard qu'il était truffé de mensonges.

L'an dernier, Dustin Diamond était le grand absent de la nouvelle version de "Sauvés par le gong", diffusée sur la nouvelle plateforme Peacock, et dans laquelle apparaissaient beaucoup d'anciens de la série initiale.

"Nous savons que Dustin n'est pas considéré comme recommandable par la plupart des gens", a commenté son agent Roger Paul, qui a évoqué "une série de ratés, d'événements malencontreux".

En 2015, il avait été condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir poignardé un client dans un bar du Wisconsin à la suite d'une altercation.

"Il n'était pas volontairement malveillant", insiste l'agent, expliquant que l'acteur avait dû traverser de nombreuses épreuves, sans plus de précision. Lui préfère se souvenir d'un homme dont la "plus grande passion était de faire rire les autres".