L’aventure de Laurent, le professeur d’histoire-géo baroudeur, s’est achevée, ce vendredi, dans Koh-Lanta. “C’est le jeu”, lance simplement l’homme de 48 ans dont le destin était lié à celui d’Alix. “Il y a eu 7 votes contre moi. Je pense que c’était une stratégie pour faire tomber ma partenaire. Le destin est que j’ai perdu en binôme avec celle que j’ai sauvé”, ajoute-t-il.

En regardant dans le rétroviseur, Laurent se dit “fier” de son parcours, même si son “genou en carton” lui a causé bien des désagréments. “J’ai pensé plein de fois à abandonner tellement je souffrais. Aujourd’hui, je boite encore et je ne peux plus faire de footing. On me parle même d’opération…”, dit-il. “Pour me préparer à Koh-Lanta, j’ai fait un jeune thérapeutique. J’ai perdu du poids alors que d’autres candidats en ont pris. Ça m’a aidé et en même temps, au bout de 15 jours, j’ai tellement maigri que j’ai perdu tous les muscles qui entouraient mon genou. Il n’a pas tenu le coup.”

Il n’y a pas que physiquement que le globe-trotteur a préparé son aventure à Koh-Lanta. “Je me suis équipé d’un sac étanche pour la pluie et d’une laine chaude contrairement aux autres aventuriers qui ont pris une légère veste. Tous mes vêtements étaient traités “antimoustiques”. J’y ai même cousu des moustiquaires. J’ai des baskets qui sèchent rapidement et qui ont plusieurs fois fait le bonheur de mes camarades !”

De son aventure, le globe-trotteur revient également avec un nouveau goût du voyage. “Après Koh-Lanta, je suis allé au Portugal. C’était de loin mes meilleures vacances… Je suis plus détendu. En fait, aujourd’hui, je savoure plus qu’avant”, explique-t-il.

“C’est une partie de l’aventure que je n’aime pas du tout”

Une chose vient toutefois entacher l’aventure de l’Isérois. Ces derniers jours, le professeur a été victime de menaces de mort, et plus particulièrement de décapitation, sur les réseaux sociaux. Sa fille de 7 ans aurait, elle aussi, été visée. “Tout cela a exposé ma famille est des trucs dangereux. Je ne vous cache pas que j’ai les boules, notamment pour ma fille…”, avoue l’aventurier qui s’ajoute aux nombreux autres candidats du jeu à avoir été victimes de menaces ces dernières années. “Je m’attendais à recevoir des critiques mais pas à ça. Vous savez, je suis un dinosaure, je ne partage que des photos de voyages sur mes réseaux sociaux. C’est un endroit où on peut finalement dire tout et n’importe quoi. Il y en a qui vous adorent et le disent, d’autres non et se permettent de répandre leur haine. C’est une partie de l’aventure que je n’aime pas du tout…”

Aux dernières nouvelles, l’internaute à l’origine des menaces, un ingénieur de 30 ans en dépression après avoir perdu son emploi, a été arrêté et condamné à 18 mois de prison dont six avec sursis, écrit Le Parisien. Un expert psychiatre a qualifié l’homme d’”immature et introverti, souffrant de troubles de l’humeur qui nécessitent un suivi médico-psychologique”.