Depuis quelques jours, une séquence issue du premier épisode de "Koh Lanta: Les armes secrètes" fait beaucoup parler. Celle où on voit Arnaud attaquer une raie à coups de machette et combattre une murène à l'aide d'une lance. 

Invité à s'exprimer sur Sud Radio, l'animateur de l'émission est revenu sur la polémique. Et son avis est on ne peut plus clair. "Est-ce que vous pensez le pêcheur à la ligne, lorsqu'il prend un poisson au hameçon, il le fait sans faire un peu souffrir le poisson? On est dans une émission où les candidats n'ont rien. Ils doivent se servir du milieu naturel pour survivre. Quand on mange un poulet, une entrecôte, ça veut dire qu'à un moment on a tué un animal précédemment", a souligné Denis Brogniart qui confie ne pas comprendre la polémique.

Alors que l'émission est accusée par certains de "faire le show", le présentateur a encore une fois défendu son bébé. "On fait pas le show, on montre ce qu'il se passe. La recherche de nourriture, ça fait partie du jeu. Ils ne pêchent pas pour le plaisir de pêcher, ils pêchent pour manger. Surtout les premiers jours, ils sont affamés. Il n'y a pas de théâtralisation, il n'y a pas d'objectif de montrer des scènes de torture. On montre la survie de ces gens qui vivent Koh-Lanta."

Selon Denis Brogniart, la plupart des téléspectateurs ont d'ailleurs défendu le jeu d'aventure sur les réseaux sociaux. "Globalement, les gens qui regardent Koh Lanta disent ce que je viens de vous dire : si on les interdit de pêcher, ils vont manger quoi? Du sable?".

Pour l'animateur, la polémique n'a donc pas lieu d'être. Selon lui, il y a eu des cas où la situation aurait pu être problématique, mais la production a directement coupé les candidats dans leur élan. Lorsque Mohammed, dans la saison 5, a tenté de tuer une chèvre pleine, la production est intervenue et l'a sanctionné. De plus, l'émission fournit aux candidats une liste d'espèces protégées qu'ils ne peuvent chasser sous aucun prétexte.

PETA envoie un courrier à TF1

L'association PETA, alertée par plusieurs téléspectateurs, ne compte toutefois pas laisser passer cela. Elle a envoyé un courrier à TF1 dans lequel elle demande à la chaine de ne plus diffuser de scène de souffrance animale. "Ce sont des pratiques intolérables envers des êtres sensibles, qui, nous le savons bien, ressentent la peur et la douleur. C’est sans parler du danger posé aux participants, qui s’attaquent à des espèces dangereuses sans sembler être avertis des risques encourus". 

Pour PETA, TF1 devrait s'engager à ne plus diffuser des scènes où l'on tue des animaux. Alors, est-ce la fin des scènes de chasse et de pêche dans Koh-Lanta? Pas pour Denis Brogniart qui juge la polémique sans fondement étant donné qu'en plus "les animaux ont réussi à s'échapper".