Télévision

Alain Raviart, chroniqueur de C'est pas tous les jours dimanche sur RTL-TVi était interrogé sur son ressenti par rapport à l'arrestation d'Alexis Deswaef, le président de la Ligue des droits de l'Homme, samedi dernier lors d'un rassemblement à la Bourse.

"Une marche en hommage aux victimes des attentats se transforme en marche de la honte avec des saluts nazis. Vu de l'étranger, on arrête le président de la Ligue des droits de l'Homme. Et là on se dit que c'est le monde à l'envers. je crois qu'on a tous une responsabilité par rapport à ça, il y un manque de discernement. Ce qui m'a choqué avec M. Deswaef, c'est cette altercation avec ce policier. Il y a les caméras, il le presse de montrer ses papiers 'carte d'identité, carte d'identité'.", s'indigne le chroniqueur aussitôt interrompu par Emmnuelle Praet qui lui signifie que le ton employé par les policiers "n'est pas celui-là, ce n'est pas le ton de la séquence".

"Est-ce qu'il n'est pas plus simple de lui parler, de lui dire d'aller sur le côté et de discuter. Il y a un manque d'appréciation de la situation. M. Deswaef, n'est pas descendu avec mille types. Il n'y a pas des types qui font des saluts nazis", continue Alain Raviart après avoir réclamé la parole.

"Le rassemblement était prévu", précise Emmanuelle Praet. C'en est trop pour Alain Raviart qui dérape "Mais défends tes amis nazis!". Aussitôt, le ton est monté entre les deux personnes. "Je ne te permets pas", s'est-elle exclamée. "Je vais m'énerver maintenant. Je n'ai pas d'amis nazis, je ne te permets pas. C'est ordurier, injurieux".

"C'est un dérapage ! On en reparlera hors antenne", a indiqué à plusieurs reprises Christophe Deborsu tentant de calmer le jeu.


Excuses

Alain Raviart s'est finalement excusé à l'antenne. Des excuses qu'Emmanuelle Praet n'a pas jugé suffisantes, puisque le ton est monté à nouveau entre les deux chroniqueurs-polémistes. Il a donc représenté ses excuses sur Facebook.

Une séquence à voir à partir de 12 minutes.



"Des propos inacceptables" selon RTL

Une altercation qui n’est pas une première entre les deux personnes mais c’est la première fois qu’elle va aussi loin. Ce clash aurait-il une conséquence sur l’avenir des chroniqueurs de l’émission ?

"L’accumulation des événements récents et leur ampleur interpellent bon nombre des citoyens parmi lesquels se trouvent les spécialistes eux-mêmes, nous répond Christopher Barzal, le Directeur Presse&Communication de RTL Belgiu. S’en suivent des tensions entre acteurs tant leur incompréhension des événements peut être grande. Il en est ainsi allé hier midi lorsqu’Alain Raviart a dérapé en évoquant ‘les amis nazis’d’Emmanuelle Praet. M. Raviart regrette ses propos vis-à-vis de sa collègue Mme Praet. S’ils ont déjà à maintes occasions eu des échanges musclés sur antenne, ils s’en sont toujours tenus à débattre d’idées. M. Raviart regrette profondément sa perte de sang-froid et ce comportement qui ne lui ressemble pas. De tels propos ne sont bien entendu pas acceptables. C’est pas tous les jours Dimanche est une émission qui vise à donner la parole à chacun en veillant à garantir en toutes circonstances le respect de l’autre. Dès lors qu’Alain Raviart en a pleinement conscience et assure qu’il ne s’y livrera plus, l’incident est clos. Une mise au point aura lieu cette semaine entre les 2 chroniqueurs."

Avant de conclure que "Dimanche prochain, ils seront tous deux bien présents en plateau dès 11h sur RTL-TVI."