L'argument vaut ce qu'il vaut et il est lancé par Jean-Pierre Chalançon, l'un des collectionneurs star de l'émission "Affaire conclue". " On peut balancer, il est plus là de toute façon", dit-il. 3 Mais regardez Jacques Martin. C'était la personne la plus merveilleuse et gentille à l'antenne. Mais dès que les caméras étaient éteintes, c'était quelqu'un de pas très sympathique et plutôt assez hautain. Même son ex-femme m'a dit que c'était un monstre". Ce que Chalançon ne précise pas, c'est l'ex-épouse dont il s'agit, puisque l'omniprésent animateur a été marié plusieurs fois. Notamment à Cécilia - qui deviendra Madame Sarkozy ainsi qu'à Céline Boisson.

Des propos qui vont toutefois dans le même sens que ceux de Marion Game ("Scènes de ménage"), qui a également partagé la vie de celui qui se rêvait comédien. "ll le vivait comme une rivalité. Je représentais son échec, il n’était pas fait pour le théâtre. (…) Je ne l’ai pas quitté pour ça. Mais je l’ai quitté parce que c’était impossible à vivre. Il était en douleur tout le temps. Sa notoriété ne le nourrissait pas. Ça ne l’intéressait pas. Il voulait être acteur."

Même son vieux complice, Pierre Bonte, qui officiait à ses côtés dans "Le petit rapporteur", ne s'est pas privé de dire ce qu'il en pensait dans un livre de souvenirs: "Il était insupportable. Il était tellement égocentrique qu'il était souvent odieux avec ses collaborateurs et les gens avec qui il vivait. Il fallait le prendre comme ça. C'était quelqu'un à part."