En plus du documentaire diffusé hier soir sur TMC qui retraçait le parcours atypique de Diana Jones dans L'île de la tentation en 2002 (avec la désormais fameuse scène du bâton de son ex Brandon, devenu fou de rage par jalousie envers un tentateur qui avait fricoté avec elle), la célèbre candidate de télé-réalité a donné une interview choc dans le magazine Voici.

"J’ai fait mon burn-out et quand ça allait mieux, je suis ressortie de ma coquille"

En 2020, Diana avait fait son grand retour sur le petit écran dans l'émission Que sont-ils devenus ? sur TFX où l'on remarquait déjà sa forte prise de poids. "A l’époque, j’ai eu deux cancers, dont la thyroïde, a-t-elle ainsi révélé à Voici. J’ai passé un très très mauvais cap. Je ne l’ai pas médiatisé, je ne voulais pas en faire un speech, ça ne regardait pas les médias. Je me suis donc recroquevillée chez moi, je suis restée trois ans sans donner de nouvelles. J’ai fait mon burn-out et quand ça allait mieux, je suis ressortie de ma coquille. Je ne médiatise pas les choses qui sont négatives".

"A l’époque, quand j’étais bimbo et bonne, je n’étais que ça"

Diana est aussi revenue sur cette fameuse prise de poids, due à sa thyroïde. "J’ai pris 30 kg. Je pense toujours qu’il y a un mal pour un bien. Cette thyroïde, elle m’a déformée, on ne va pas se le cacher. Comparé à l’époque, c’est le jour et la nuit ! J’ai peut-être pris du poids, mais je suis plus heureuse aujourd’hui, se réjouit celle qui ne fait plus l'objet de remarques ou dragues déplacées de nos jours. A l’époque, quand j’étais bimbo et bonne, je n’étais que ça. Aujourd’hui, on me regarde comme une femme."

"On m’a proposé des films porno à 8000 euros par jour de tournage"

Plus loin, elle détaille aussi les coulisses du milieu du showbusiness. "Je passe toutes les propositions que j’ai eues dans le milieu du showbiz où si je ne couchais pas, je n’avais pas X ou Y contrats, a-t-elle ainsi déploré, toujours dans Voici. J’envoyais bouler tout le monde. A l’époque de L’île de la tentation, on ne peut même pas imaginer ! On m’a proposé des films porno à 8000 euros par jour de tournage et j’ai refusé. Ce n’est pas mon délire et encore moins pour de l’argent. Si c’est pour faire ça, autant que je me prostitue, au moins personne ne me voit et je fais ça dans mon coin. Je ne crache pas sur ceux qui se prostituent ou font du porno, j’ai bien été strip-teaseuse. Moi, j'ai toujours assumé le strip-tease qui était plus dur à porter psychologiquement parce que les gens te regardent comme un bout de viande. Aujourd’hui, on ne me regarde pas comme un morceau de viande. C’est le seul bon côté du fait d'avoir pris du poids".

Un nouvel homme dans sa vie

A 51 ans, elle fait fit des apparences et se sent mieux dans sa peau. Diana Jones a même retrouvé l'amour et ce dernier ne lui fait ressentir aucun complexe. "Je suis avec un mec qui m’aime comme je suis, conclut-elle à Voici. Je veux juste maigrir pour faire la paix avec mes jeans, ils me manquent."