Avec 199 participations et une cagnotte de 921 316 euros, le Breton est devenu vendredi dernier le plus grand champion de l’histoire de l’émission de Jean-Luc Reichman, battant le controversé Christian Quesada. 

Mais celui que l’on surnomme Fantastérix ne repartira pas avec tous ses gains. Une fois décomptés les montants des multiples vitrines mises en jeu, Éric empochera finalement la somme de 622 000 euros net d’impôts, largement de quoi accéder à son rêve immobilier. "Je vais acquérir un bien pour agrandir notre surface de vie. On est quatre dans une maison relativement petite. C’est la priorité !"