Connue pour mettre les stars à l’aise, Ellen DeGeneres ne serait, en fait, pas la grande amie que l’on pourrait imaginer. Après un tweet de l’acteur Kevin T. Porter la qualifiant de "l’une des personnes les plus méchantes actuellement en vie", les critiques visant la femme de 62 ans n’ont fait qu’affluer vers les réseaux sociaux et médias américains.

L’image de l’Ellen répétant son fameux "Be Kind" ("soyez gentils", son motto, NdlR) à l’écran serait totalement erronée. Au travail, celle-ci ne voudrait pas que tout le monde lui adresse la parole, ni même la regarde. Elle obligerait ses collaborateurs à mâcher un chewing-gum avant de lui parler ou encore d’aller prendre une douche. On lui reproche de choisir, chaque jour, "une personne à détester" et de s’acharner sur elle.

Au sein de l’équipe de production du Ellen DeGeneres Show, l’environnement serait "toxique", sort ensuite Buzzfeed News. Le média américain appuie ses dires de plusieurs dizaines d’accusations parmi lesquelles on retrouve des plaintes pour harcèlement sexuel, pour racisme, mais également pour tentatives d’intimidation.

Dans une lettre adressée à son équipe, la présentatrice rejette la faute sur ses collègues : "Je n’ai pas été capable de tout superviser et je me suis reposée sur d’autres personnes afin qu’elles fassent leur job comme je le souhaitais. Clairement, certaines ne l’ont pas fait. Cela va changer et je m’engage à m’assurer que tout cela ne se produise plus."

Après l’éclatement de ce scandale, plusieurs rumeurs courent sur le départ précipité d’Ellen DeGeneres et sur son remplacement par James Corden, star du Late Late show américain.