L’attente fut longue. Après 287 jours, Roberto Martinez a retrouvé ses Diables Rouges pour préparer la rencontre face au Danemark, prévue ce samedi. Une rencontre organisée dans le cadre de la deuxième édition de la Ligue des Nations.

Ce match sera diffusé sur RTL-TVI avec aux manettes le journaliste Emiliano Bonfigli. "Cela fait longtemps que les Diables n’ont plus joué, il y a donc une vraie attente et un peu d’impatience", explique Bonfigli, qui a commenté dernièrement la finale de la Ligue des Champions. "Il y a aussi une certaine fierté car les Diables sont la vitrine du football belge et parlent à tout le monde. Quelque chose s’est dessiné depuis plusieurs années autour de cette équipe et un match de la Belgique est un événement qui dépasse le simple cadre du football."

Si une équipe de RTL sera envoyée au Danemark afin d’y récolter des interviews et de la matière pour les journaux télévisés, le commentateur travaillera lui depuis une cabine à Bruxelles, crise sanitaire oblige. "C’est le côté moins sexy", avoue Emiliano Bonfigli. "Quand je commente depuis le stade, j’ai une vue globale qui me permet d’avoir un œil sur les mouvements des joueurs, sur le comportement du coach, sur l’échauffement… Je ne regarde l’écran que lors d’une situation chaude quand un ralenti est proposé. Forcément, je suis aussi plus proche de l’ambiance. Depuis la cabine, je devrai donc m’adapter. Il faudra par exemple amener un certain enthousiasme qui ne viendra pas des supporters vu la tenue du match à huis clos. Malgré tout, le plaisir est quand même là de pouvoir refaire son travail. Nous n’allons pas nous plaindre de ne pas pouvoir être sur place !"

Pour le reste, l’équipe de la chaîne privée restera dans une certaine continuité par rapport à la dernière rencontre des Diables diffusée sur RTL, le 18 novembre 2018 (Suisse-Belgique, 5-2). "Anne Ruwet sera en plateau avec Georges Grun et Mbaye Leye", conclut le journaliste. "L’avant-match sera assez large. L’équipe a trouvé son rythme de croisière avec différents aspects avancés comme le côté tactique avec les loupes de Mbaye Leye. Quant à moi, je serai assisté de Frédéric Herpoel en cabine."