Née en 2003 de son mariage avec le producteur Eric Hubert, Shana est née autiste. Un diagnostic qui a mis du temps à être posé sur l'adolescente aujourd'hui âgée de 17 ans. Une confidence rare de la comédienne de 47 ans dans “Sept à Huit” sur sa fille unique.

Il y a 15 ans, il n’y a pas de diagnostic possible parce que, soit un enfant est handicapé mental, soit un enfant va bien, mais il n’y a pas d’entre-deux”, a-t-elle confié, émue, face aux caméras de TF1 hier soir. “Là, on commence à nous dire qu’il y a un gros problème, mais ils ne savent pas ce que c’est”.

"Il y a certains mots qui ne passent pas encore"

Le jour où elle apprend que sa fille souffrait finalement d’autisme, Hélène de Fougerolles a dû prendre la dure décision de la placer dans un institut: “On n’a pas d’autre alternative que de la mettre dans un hôpital de jour, c’est un institut médical pour toutes les particularités qui sont liées à ce qu’ils appellent le handicap mental. Ça aussi, c’est un mot qui est difficile. Il y a certains mots comme ça qui ne passent pas, qui ne passent pas encore”.

La star de la série Balthazar refuse d'utiliser ces termes violents aujourd'hui encore. “Ma fille n’est pas handicapée mentale pour moi ou déficiente mentale, dit-elle, les larmes aux yeux. Elle est différente, elle est particulière. Et c’est vrai que c’est quelque chose que je n’arrive pas à encaisser. Je trouve que c’est réducteur (...) On ne parle pas de la magnifique intelligence émotionnelle, l’empathie, la gentillesse, la bonté, le cœur de ces personnes-là”.

Avant de conclure, en sanglots. “Elle n’est pas handicapée mentale, elle est différente. Elle est géniale ! Ils ne le voient pas, c’est leur problème."