Télévision Voici un peu plus de deux ans, en mai 2017, Enora Malagré quittait "Touche pas à mon poste", après sept ans en tant que chroniqueuse de Cyril Hanouna.

L'annonce, qu'elle avait faite via Twitter dans une vidéo, avait surpris tous les fans de l'émission.


Aujourd'hui, dans le livre autobiographique qu'elle vient de publier ("Un cri du ventre" est sorti le 8 octobre), Enora Malagré revient sur sa vie personnelle et il est notamment question... des raisons de son départ de TPMP.

Cela s'est fait en trois temps, raconte-t-elle dans des extraits partagés par Télé Star. Tout d'abord, la jeune femme a eu une première prise de conscience lorsqu'elle a réalisé un tournage pour les enquêtes de TPMP en Bretagne. "J'ai reçu un électrochoc. Le début de la rédemption. J'étais reconnectée à mes racines bretonnes, la houle ravivait l'espoir et m'ouvrait l'horizon", confie-t-elle. Lors de la diffusion de l'émission, elle avait craqué en plateau, reconnaissant publiquement ne plus trop savoir ce qu'elle voulait.

Le second élément qui a poussé la chroniqueuse vers la sortie, c'est lors du conseil de classe organisé par Cyril Hanouna et durant lequel ce dernier a demandé aux autres chroniqueurs si Enora avait un avenir comme animatrice. Cela a fortement déplu à la jeune femme de 36 ans. "Comment mon patron peut-il poser une telle question ? Alors qu'il a fait de moi une animatrice, et ce, depuis sept ans ? Je ne suis pas la seule à ne pas comprendre une telle cruauté. Gênés par cet intitulé, mes collègues me défendent. Quant à Cyril, déçu de la séquence, il m'enfonce. Pour moi, ça a été le déclic. Et j'ai très mal vécu que ma mère m'appelle, en larmes, pour me supplier de quitter cette arène."

Finalement, le canular téléphonique homophobe qui avait créé la polémique dans l'émission a été la goutte de trop. "Ma décision était prise. Je ne me reconnaissais plus. Il ne manquait qu'une goutte pour faire déborder le vase." Et Enora Malagré n'a jamais accepté qu'Hanouna cache à l'antenne les liens pourtant très forts qui les unissaient en dehors des enregistrements. "Mes relations avec Cyril étaient plus tendues que jamais. Toujours cette obsession qui était la sienne de masquer nos vraies relations !"


A noter que dans son livre, Enora Malagré tacle également C8, reprochant à la chaîne un double jeu. "Moi qui n'avais pas eu de nouvelles de la direction de C8 depuis que mon émission Le Van s'était plantée, une émission conçue pour Canal+, torpillée à minuit sur CStar par des incapables qui la considéraient trop intello, voilà que mon téléphone n'arrêtait pas de sonner. À 22h30, on me proposait du travail, et dans la semaine, l'émission musicale que je réclamais depuis des mois. Tout le monde se rappelait soudain que j'existais".