Expédition Pairi Daiza est de retour - pour 5 numéros - dès ce dimanche sur RTL-TVI. Avec des people au programme !

La nouvelle saison de l’émission animalière - qui suit les soigneurs du parc belge Pairi Daiza - revient pour ses cinq derniers épisodes. Et qui mieux que Sandrine Corman (cf.. notre vidéo sur dh.be) pour promouvoir la suite de cette saison ? "Ils sont trop mignons et tout doux", s’extasie ainsi notre miss Belgique 1997 qui a même eu la chance de pouvoir les toucher au parc zoologique de Brugelette. "On dirait presque des peluches ou des bébés que l’on porte dans les bras. Je craque complètement !"

En effet, grâce à la soigneuse de Pairi Daiza, l’animatrice de La Grande Balade et de Tout peut arriver sur Bel RTL a pu approcher de près ces mythiques animaux australiens. Chloé rappelle d’ailleurs que les koalas sont une espèce fragile et préservée, à une température constante de 25 degrés Celsius. "Ce fut un coup dur de perdre Carina et Zelda l’année dernière", explique la soigneuse qui a vu arriver deux nouveaux koalas qui répondent aux noms de Buddy (celui aux longs poils) et Lulu cette année. "Mais leur mort n’était pas due à leur présence ici. Les virus qu’ils ont contractés (une bactérie pour l’un et koala-rétrovirus qui est considéré comme le sida du chat pour l’autre, NdlR) auraient pu aussi se développer n’importe où ailleurs. Et heureusement que leur départ n’a pas perturbé le troisième, Coco."

Une poche à kangourous

"Les koalas ont deux pouces et trois doigts aux pattes avant, poursuit Chloé au sujet des ongles de Buddy. Ces deux pouces servent vraiment à s’agripper à la verticale. Il y a donc plus de force dans ses griffes qu’autre part dans son corps. Et au niveau de ses pattes arrière, il y a par contre deux doigts qui se sont jumelés donc cela ne forme qu’un."

Avant de rappeler qu’ils se nourrissent uniquement d’eucalyptus (la nourriture la plus chère du parc car il faut l’importer de loin), la soigneuse de Pairi Daiza nous montre ensuite la poche de la femelle koala, Lulu. "Ici, le petit trou que vous voyez entre ses pattes, c’est la poche, explique Chloé. Et ne vous inquiétez pas, si elle avait vraiment un bébé, elle ne voudrait pas qu’on la touche." Et Sandrine Corman de s’étonner alors de cette découverte. "Je ne savais pas du tout que les koalas avaient une poche comme les kangourous, c’est dingue !" "Oui, en effet, mais leur gestation est très courte", renchérit celle qui a suivi dans différentes écoles françaises une formation pour être ostéopathe animalière mais aussi infirmière vétérinaire et soigneuse animalière. "30 jours à peu près et après, le petit grandit dans cette fameuse poche."

Et Sandrine Corman, complètement sous le charme de cette petite boule de poils, de conclure. "Ahhhh, je veux le même !, plaisante-t-elle. Vous imaginez si on pouvait avoir cet animal chez nous ? D’un côté ton bébé sous le bras et de l’autre ton koala (sourire) !"