Ce jeudi soir, Jean Castex a pris la parole pour annoncer des assouplissements en France. Le Premier ministre y a dévoilé un calendrier précis débutant dès le mois de février.

Une intervention analysée par Cyril Hanouna et toute sa bande de chroniqueurs. L'un d'eux, Fabrice Di Vizio, toujours très critique à l'égard de la politique sanitaire du gouvernement français, ne mâche pas ses mots. "Ce gouvernement est dangereux parce que ce sont des ignorants qui s'assument et des stupides consciencieux. Les mesures qui sont prises relèvent de l'ignorance. On est en train de faire croire aux gens que la vaccination empêche la transmission avec une majeure partie des cas contaminés chez les non vaccinés, ce qui est faux".

L'homme, qui s'est battu contre le pass vaccinal, ajoute. "On sait qu'il y a une chute drastique des hospitalisations. La Cour des comptes a dit que ce qui conditionne les libertés publiques, ce n'est pas l'épidémie mais le nombre de lits en réanimation. Nos libertés sont déterminées par des choix financiers du gouvernement."

Le chroniqueur conclut, avec une pointe d'ironie. "Je propose de supprimer les lits de soins critiques et de tous nous enfermer pour régler les problèmes".