Télévision La finale de Top Chef qui oppose Samuel à Guillaume s’annonce de très haut niveau.

En dix ans, un tel niveau de cuisine ne s’était encore jamais vu chez les candidats de Top Chef. Plus les années passent, plus M6 réussit à tomber sur des pépites pour son concours culinaire. Dès le début de l’aventure, les candidats sont dotés d’une technique de pointe qu’ils ont acquise lors de leur parcours professionnel, généralement truffé de restaurants étoilés.

Samuel et Guillaume, les deux finalistes, sont ce qu’on peut appeler la crème de la crème de cette saison. Alors que le premier est un globe-trotteur jouissant désormais du titre de chef particulier de l’ambassadeur de Belgique au Japon, le second est un fils et petit-fils d’agriculteurs qui, après avoir travaillé pour de grands chefs étoilés comme Olivier Bellin, est devenu le chef d’un grand restaurant en Bretagne. Deux parcours différents mais prometteurs…

Chacun d’entre eux mise sur ses forces. De son côté, Samuel aime allier la technique à l’aventure, offrant généralement des plats gastronomiques à la touche asiatique, référence aux pays où il a souvent voyagé. Guillaume nous a, quant à lui, habitués à une cuisine plus généreuse qui rappelle souvent ses origines bretonnes. Son point fort reste, sans aucun doute, sa facilité à briller à la fois sur la cuisine et sur la pâtisserie.

Lors de cette finale, les deux finalistes devront mettre les petits plats dans les grands pour épater les chefs Jean-François Piège, Hélène Darroze, Michel Sarran et Philippe Etchebest mais également 100 convives. Leur objectif sera de réaliser, en compagnie d’une équipe d’anciens candidats qu’ils auront eux-mêmes choisie, un menu digne des plus grands. À cet exercice, Samuel part avec une longueur d’avance sur Guillaume puisqu’il a l’habitude des grands services. Très consciencieux et organisé, ce dernier pourrait toutefois en épater plus d’un.

Qui décrochera le couteau de la victoire, Samuel, le poulain de Philippe Etchebest, ou Guillaume, celui de Michel Sarran ? Les paris sont ouverts…