Footgate : fric, triche et scandales. Christophe Deborsu tente de briser l’omerta dans un Dossier tabou.

Depuis le 10 octobre et le vaste coup de filet, le monde du foot belge tremble. Corruption, arbitres achetés, matchs truqués, blanchiment d’argent, évasion fiscale, agents de joueurs aux pourcentages juteux, n’en jetez plus. Cette affaire baptisée le footgate n’est sans doute que les prémices d’un solide nettoyage dans le monde du sport professionnel le plus populaire du pays.

La Belgique n’avait pas encore émergé des effluves et des olé, olé, olé we are (presque) the champions de la Coupe du monde en Russie que patatras, l’affaire éclatait. Le grand public, les supporters, ceux qui applaudissent leurs équipes tous les week-ends, sont tombés des nues et n’y comprennent sans doute pas grand-chose. Waasland-Beveren, Vertenten, Malines, Veljkovic, Leko, Mogi Bayat, Delferrière : autant de noms jetés en pâture et un fameux gloubiboulga dont il est actuellement quasi impossible de démêler les nœuds.

Alors que l’enquête est encore en cours, que les rebondissements sont réguliers comme la récusation du juge d’instruction, RTL-TVI a décidé de sortir son radar pour tenter d’éclairer les très nombreuses zones d’ombre mais aussi de tendre l’oreille et le micro à des acteurs de ce milieu où l’omerta a encore cours, où l’on règle souvent les affaires entre soi. Tant que la justice ne s’y mêlait pas…

Christophe Deborsu, auteur de plusieurs Dossiers tabous dont un sur la fin de la Belgique mais aussi présentateur du débat dominical C’est pas tous les jours dimanche, n’a pas hésité à aller au contact sur le terrain. Il a tendu son micro à des personnes inculpées dans l’affaire comme l’arbitre Sébastien Delferrière, l’entraîneur du Club Bruges Ivan Leko ou encore l’Union belge. Ce soir, vous verrez en direct et sans filtre s’il a obtenu des réponses. Vous allez être surpris…

Dans ce double dossier complexe où s’entremêlent corruption active et évasion fiscale, l’émission tente de démêler le vrai du faux, d’aborder les sujets qui continuent à fâcher en donnant la parole à des acteurs au cœur même de ce qu’il est convenu d’appeler un système. Des (anciens) arbitres, des avocats, des agents de joueurs mais aussi des journalistes s’expriment sur ce dossier un poil tabou mais terriblement d’actualité.