Alors qu'il y a quelques mois, on annonçait le retour d' Intervilles sans vachettes, c'est désormais Fort Boyard qui compte se séparer de ses animaux phares. Dans une interview accordée au Parisien, Alexia Laroche-Joubert, productrice de l'émission et directrice d'Adventure Line Productions, a annoncé que les félins mis à la retraite ne seront pas remplacés. " Kali, âgé de 15 ans, a pris sa retraite, et nous avons décidé de ne pas le remplacer", précise-t-elle.

Il reste toutefois deux tigres à Fort Boyard, Tosca et Kashemir. Âgés de 9 et 3 ans, il n'est pas dit que ces derniers prendront leur retraite au même âge que Kali. " Le départ de chacun d'eux s'étalera dans le temps, et correspondra au moment où ils prendront respectivement leur retraite", continue l'ancienne directrice de la Star Academy. " Cela dépend aussi de l'état physique général, il y a des tigres et des lions qui sont encore en piste à 20 ans."

Conclusion: les tigres pourraient donc encore partie de Fort Boyard pendant une bonne dizaine d'années... Une annonce qui ne doit certainement pas faire les affaires des militants pour la cause animale comme Hugo Clément, journaliste de France Télévisions, qui a, il y a quelques mois, appelé à une "version de Fort Boyard sans animaux". "Des tigres n'ont rien à faire derrière des barreaux au milieu de l'océan", avait précisé le fervent défenseur de la cause animale qui s'oppose à "la captivité des animaux sauvages dans un but de divertissement".

De son côté, Alexia Laroche-Joubert rappelle que le bien-être des animaux de Fort Boyard est un élément qui n'est pas pris à la lègère par la production. "Nous sommes très soucieux et attentifs au bien être de nos tigres, rassure la productrice. Nous travaillons avec notre prestataire dans un cadre légal qui tient compte de l'évolution des conditions animales et qui possède toutes les autorisations pour élever, dresser, et présenter les tigres sur le fort."

Rappelons que les tigres de Fort Boyard étaient sortis de la salle du trésor par Félindra, un personnage qui, sans ses précieux félins, pourrait bien également passer à la trappe.