Dans le cadre des prochaines élections en France, Cyril Hanouna a souhaité revenir sur le meeting contesté d'Éric Zemmour durant lequel plusieurs de ses partisans ont scandé le slogan: "Macron assassin". Il a ainsi laissé la parole à ses chroniqueurs présents sur le plateau pour qu'ils partagent leur point de vue. "Les saluts nazis à Villepinte, ce n'est pas de la colère", a alors débuté la chroniqueuse Géraldine Maillet. Néanmoins, Cyril Hanouna l'a directement interrompue: "Les donneuses de leçons comme vous, on en a marre ! Les donneuses de leçons comme vous qui vont dire aux Français 'Il faut voter pour untel', on en a marre", s'est exclamé l'animateur.

"Il n'y a pas des nazillons dans tous les partis, je suis désolée", a alors tenté de se justifier la romancière. Cyril Hanouna ne s'est pour autant pas calmé et a poursuivi. "Vous donnez encore des leçons. Respectez un peu les Français. Laissez-moi parler, vous êtes insupportable. Les Français, ils font ce qu'ils veulent. Ils ne sont pas comme vous avec un salaire confortable, avec une très belle vie...", lui a-t-il répondu très énervé.

Vexée, Géraldine Maillet a souhaité remettre Cyril Hanouna à sa place. "Vous ne connaissez pas ma vie ! J'ai 50 ans, vous ne savez pas ce que j'ai fait avant, vous ne connaissez pas mon parcours. Qu'est-ce que vous connaissez à ma vie. Je me tais, je vais même partir", a-t-elle asséné, même si elle n'a finalement pas quitté le plateau. Cyril Hanouna n'a pour autant pas lâché l'affaire en réaffirmant qu'elle donnait des leçons. "Vous aussi, vous donnez des leçons en disant ça", a conclu Géraldine Maillet en plongeant l'assemblée dans le malaise.