Après deux premières saisons couronnées de succès, "Balthazar" revient pour un troisième chapitre en compagnie d’Hélène de Fougerolles et Tomer Sisley. Pour la comédienne de 47 ans à la filmographie pourtant bien remplie, il s’agit d’un premier rôle récurrent dans une série. “J’ai fait beaucoup de téléfilms, notamment parce que l’on me proposait des rôles que je ne trouvais pas au cinéma, mais j’ai longtemps refusé de participer à des séries. En 2016, j’ai joué dans Le secret d’Elise mais il n’y avait que six épisodes. Depuis, j’avais très envie de participer à une’vraie’série. Être choisie sur un beau projet comme Balthazar était donc essentiel pour moi”, dit-elle à TF1.

“Pour la première fois, j’ai le sentiment de jouer le rôle d’un vrai flic”

Les rôles de flics, Hélène de Fougerolles les connaît pour les avoir endossés dans le cadre de deux précédentes fictions. Avec Balthazar, un troisième est venue s’ajouter au tableau, celui de la capitaine Hélène Bach. Et, malgré sa familiarisation avec l’univers policier, la comédienne de 47 ans parle d’une révélation. “J’ai le sentiment de jouer pour la première fois un vrai rôle de flic. Je me suis entraînée au tir, à mettre des menottes…”, confie la comédienne de 47 ans qui n’a pas pu s’empêcher de mettre un peu d’elle-même dans son personnage. “À l’origine, Hélène était un personnage assez dur. J’avais imaginé plein de choses dans cette optique avant le tournage… et rien ne s’est passé comme prévu ! Je n’avais jamais incarné un rôle récurrent mais j’ai vite compris que l’on ne pouvait pas construire un personnage de toutes pièces sur la durée ; notre personnalité transparaît forcément. En l’occurrence, mon émotivité m’a rattrapée, plus que je ne l’aurais voulu. Au final, j’ai construit un flic sensible. Dans les séquences d’interrogatoire par exemple, je suis beaucoup dans l’empathie. J’ai joué plusieurs scènes avec la voix cassée parce que j’étais trop émue. J’aime cette idée de ne pas juger mais d’écouter l’autre pour comprendre ce qui l’a amené au pire. Finalement, je trouve le résultat intéressant parce qu’il y a assez peu de personnages de flics dans l’émotion.