Télévision Maxime nous parle de sa vie après Koh-Lanta.

Pour les aventuriers de Koh-Lanta, Maxime était l'homme à abattre. Trop fort sur les épreuves, trop pédagogue, celui que Denis Brogniart a désigné chef de la tribu bleue en début de parcours a souvent porté son équipe vers la victoire. Son aventure prend fin au bout de 34 jours. Il est forcément déçu mais quitte l'île bon joueur. "Je suis à la fois déçu et soulagé parce que j'avais la pression sur les épaules tout au long de l'aventure. Après le conseil, celle-ci est retombée. J'aurais voulu rester davantage, c'est clair, mais après la réunification, c'était vraiment devenu dur pour moi moralement..." , déclare Maxime.

Est-ce que le rôle de leader d'équipe vous convenait?

"Je ne m'attendais pas à avoir une équipe à gérer lorsque j'ai démarré Koh-Lanta. Tout aurait peut-être été différent si j'étais devenu leader de manière plus naturelle. C'était une partie plaisante de l'aventure et j'étais fier de mon équipe. Ca m'a peut-être porté préjudice pour la suite de l'aventure, je ne sais pas.."

Qu'est ce qui a été le plus dur pour vous pendant l'aventure?

"Naviguer à travers les stratégies des autres. On se retrouve face à un nombre incalculable de stratégies. On est toujours dans le doute, on ne sait pas si on doit peut faire confiance à une personne ou pas. C'est difficile d'évoluer dans un environnement pareil, surtout quand cette manière de faire ne correspond pas à vos valeurs. Au final, j'ai bien dû me soumettre à penser à une stratégie de mon côté aussi. La mienne, c'était de gagner un maximum de totems."

A ce stade, qui voyez-vous gagner Koh-Lanta?

"J'aimerais que Maud, votre compatriote, remporte cette saison. On vient tous les deux du scoutisme. C'est une sacrée aventurière et elle mérite d'aller loin."

A quoi ressemble l'après-Koh-Lanta pour vous?

"Mon métier a évolué depuis l'aventure. Je conçois désormais des raid sportif 100 % féminin avec l'association Keep a Break qui lutte contre le cancer du sein. J'encadre également des stages de survie. Ce sont des stages de dépassements de soi qui durent généralement trois à cinq jours."