Télévision

Décidément, Thierry Samitier n'en finit pas de de faire parler de lui.

Alors qu'il avait récemment comparé Frank Leboeuf à Hitler avant de s'excuser, le comédien est maintenant accusé de harcèlement et de violences sexuelles. Deux comédiennes ont d'ailleurs témoigné dans une enquête menée par Mediapart. Une troisième, qui a voulu garder son identité secrète, s'est confiée dans TPMP.

En direct sur le plateau de Cyril Hanouna, cette femme a raconté par téléphone le calvaire qu'elle a vécu. "On avait rendez-vous chez lui pour aller ensemble à un événement. Moi, je rentrais de voyage donc j'ai demandé à emprunter sa salle de bain pour me faire une petite toilette et me changer. Quand je suis sortie de la salle de bain, il était nu, il m’a collée sur le lit… en me tenant les mains… Je lui ai dit ‘Thierry, je ne veux pas de ça… non, non et non.’ Il m’a dit: ‘T’en as autant envie que moi’, raconte-t-elle en sanglots.

"Quand ça s'est terminé, je lui ai dit que ce qu'il avait fait n'était pas bien. Mais pour lui, il n'y a pas eu d'agression sexuelle dans sa tête. C'est quelqu'un qui a un problème psychologique. Quand une femme refuse quoi que ce soit avec lui, ça le motive à aller encore plus loin. Je suis certaine que dans sa tête, il n'a pas dépassé les limites. Moi je pleurais et je voulais que ça s'arrête", explique-t-elle au bord des larmes.

La victime de Thierry Samitier n'en a pas parlé durant quatre ans mais quand elle a vu le comédien se défendre dans la presse, elle se sentait obligée de communiquer à ce sujet. "Des années se sont écoulées. Je n'en ai jamais parlé parce que je me suis sentie responsable de ce qu'il s'est passé ce soir-là. Je ne voulais pas non plus que ça se sache dans le milieu. Je ne voulais vraiment pas témoigner mais ce qui m'a insupporté, c'est sa façon de se victimiser. Je suis vraiment très mal. Je me suis donc dit que pour les autres, il fallait que j'aie le courage de parler".