L'ex-président de la République François Hollande était l'invité de Pascal Vrebos sur RTL-TVi dimanche.

Outre quelques anecdotes, l'ex-chef d'Etat français a également été interrogé sur le "coup" d'Emmanuel Macron lorsqu'il était président. Macron pour rappel avait quitté le gouvernement quelques mois avant les élections et s'était présenté candidat avec le résultat que l'on connaît.

François Hollande a reconnu son amertume par rapport à ces événements. "J'ai un principe de vie, c'est de faire confiance. J'avais un collaborateur, je n'avais pas de raison de douter. Je pensais qu'il pouvait avoir une envie de faire de la politique mais ne pouvait pas prétendre à cette fonction tant qu'il était auprès de moi, dans le gouvernement. Il y a aussi des surprises dans la vie. Je pensais qu'il n'avait pas de possibilité pour prétendre."

Et l'ancien Président de déplorer le manque de sincérité de Macron. "Lui s'est mis dans une position de rupture. Ça a été assez douloureux pour moi et aujourd'hui pour les Français. C'est un principe de sincérité qui doit l'emporter sur toutes autres considérations. Il n'a pas été assez sincère durant cette période-là."

François Hollande reconnaîtra par ailleurs qu'il ne s'attendait jamais à ce qu'Emmanuel Macron devienne un jour président à son tour: "De ce point de vue-là, avouons-le, je me suis trompé", confie-t-il.