Le groupe de médias IPM (les journaux La Libre et La DH, mais aussi la télévision LN24…) a introduit un recours auprès de la cour d’appel néerlandophone de Bruxelles pour annuler le feu vert donné par l’Autorité belge de la concurrence (ABC) au rachat de RTL Belgium par les groupes Rossel et DPG, a confirmé jeudi son CEO, François Le Hodey.

"À ma connaissance, Ads&Data (la régie publicitaire de Telenet et Mediahuis, NdlR) a également introduit un recours", a ajouté M. Le Hodey. Ce dernier avait déjà fait part la semaine dernière, devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la réflexion du groupe quant à l’opportunité d’introduire un recours. Il fustigeait un conseil de la concurrence qui "a été très paresseux", estimant que "des points importants […] n’ont absolument pas été analysés comme ils devaient l’être. Une consolidation de ce niveau-là doit être encadrée et ce travail n’a pas été fait avec rigueur et profondeur".

Selon la plainte, les devoirs d’enquêtes n’auraient pas été effectués et, dès lors, l’analyse du marché par ABC s’en trouve "affectée par certains manquements au regard des exigences de la loi".

Pour François le Hodey, la consolidation de RTL Belgium au sein de DPG Media et Rossel a pour conséquence de "réunir et renforcer leurs positions de marché dominantes sous une coupole stratégique intégrée". L’objectif est donc de contraindre l’ABC à "adopter un cadre assurant qu’elle n’affecte pas négativement la concurrence" aussi bien au niveau publicitaire que celui des achats de contenus ou des droits de diffusion. IPM et Ads&Data craignent donc que ce nouvel acteur n’abuse de sa position dominante dans le secteur publicitaire.

"Naïve"

La semaine dernière, dans les colonnes de L’Avenir, le directeur de la régie publicitaire RMB, Yves Gérard, avait qualifié de "naïve" l’attitude de l’ABC. "Croire que le marché publicitaire ne sera pas perturbé, c’est tout à fait méconnaître la manière dont fonctionne ce marché en Belgique", avait-il ajouté, en précisant que ce marché, segmenté jusqu’alors entre Nord et Sud, devenait désormais national. Néanmoins, la RMB ne s’est pas associée à la plainte.

Rossel et DPG avaient déboursé l’an dernier 250 millions d’euros pour racheter RTL Belgium à sa maison-mère, RTL Group.