Amir, Claudio Capéo, Hatik, Zaz, nombreux sont les artistes à avoir participé à Leurs voix pour l'espoir, un concert caritatif enregistré en octobre dernier à l'Olympia et diffusé ce mercredi soir sur C8. L'événement, dont les fonds sont reversés à la recherche contre le cancer du pancréas, a été créé il y a dix ans par Laurie Cholewa, également maîtresse de cérémonie.Interrogée par nos soins,la présentatrice de Tchi Tcha sur Canal + explique ce qui l'a poussé à faire naître ce projet. "C'est parti d'un événement personnel. J'ai perdu mon père en trois mois suite à un cancer du pancréas. Il n'avait que 54 ans. Ca a été soudain. A l'époque, il y avait beaucoup d'émissions musicales. En pensant à des façons de faire bouger les choses, j'ai donc pensé mettre sur pied un concert annuel très festif pour sensibiliser les gens à la cause et pour rassembler des fonds afin de faire avancer la recherche contre le cancer du pancréas", explique l'animatrice.qui, à l'époque, n'aurait jamais imaginé que l'événement aurait fêté ses dix ans. "Année après année, on bataille pour faire perdurer ce concert. L'enjeu est de s'inscrire dans la durée. On est fier de voir que ce concert est toujours là et en même temps, on se dit que la recherche avance mais toujours trop lentement."
Pendant la soirée, Laurie Cholewa donnera la parole à plusieurs victimes de ce type de cancer. "On ne verra pas tous les témoignages à l'écran car certains n'ont eu lieu que sur scène. Il faut un courage énorme pour monter sur une scène et montrer aux gens qu'on est malade et en traitement. Parmi les personnes qui ont témoigné, il y a par exemple une femme qui dit rester positive même s'il se passe énormément de choses dans sa tête. Ca me déchire le coeur de voir toutes ces personnes sur scène. Ce que j'espère? Les revoir avec de bonnes nouvelles."
Visage connu du petit écran, Laurie Cholewa essaye de se servir de sa notoriété pour la bonne cause. "J'essaye de répondre "présente" du mieux que je peux, surtout pour des combats qui touchent le handicap ou les enfants. Je suis très sensible à ces démarches."