S'il assume avoir commis des erreurs et se défend d'être antisémite, Pierre-Jean Chalençon assure que son départ d'Affaire conclue est le fruit d'une réflexion personnelle. 

Il n'y a pas eu que la photo polémique avec Dieudonné lors de l'anniversaire de Jean-Marie Le Pen. Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, Pierre-Jean Chalençon explique que cette histoire n'a été qu'un événement parmi d'autre, qui n'a fait que précipiter son départ de l'émission Affaire conclue.

"J'avais déjà décidé de quitter l'émission à la rentrée", avance-t-il. "Il fallait que je m'en aille. J'en avais marre d'être derrière un comptoir à faire le perroquet. Je ne m'amusais plus. J'avais envie de faire évoluer mon rôle. L'idée, c'était d'aller voir aussi de l'autre côté de l'émission, au plus proche de Sophie Davant et des experts commissaires-priseurs. J'en avais parlé à Sophie".

Le célèbre collectionneur n'a toutefois pas pu aller au bout de ses idées. "Je suis un électron libre. Je suis fier d'avoir participé au succès d'Affaire conclue. Je leur souhaite le meilleur. J'aime cette émission, mais je préfère la quitter maintenant. C'est ça le panache".

Suite à la publication de la fameuse photo avec Dieudonné, Chalençon indique qu'il a reçu un coup de fil de Jean-Louis Blot, le producteur d'Affaire conclue, qui lui demandait des explications. "Il m'a dit que du côté de France 2, ça "bardait". Cette affaire, faisant suite aux différentes petites remontrances de ces dernières semaines, m'a fait réfléchir, et le lendemain, on s'est reparlé avec Jean-Louis Blot, et je lui ai annoncé que j'avais décidé de tout arrêter sur le champ."