Né pendant le confinement, le Jarry Show est diffusé tous les jeudis soir sur Plug RTL. De passage chez RTL House pour en faire la promotion, l'humoriste revient sur la genèse de son émission. " Il fallait que je trouve une occupation pendant le confinement pour ne pas tomber en dépression. Souvent, on me demande des informations sur les artistes. Alors, j'ai eu l'idée de les inviter dans une émission qui ne mettrait pas leur actu en avant mais plutôt leur personne, ce qu'ils sont et leur parcours", dit Jarry. " J'interroge mes invités comme j'aurais envie d'être interrogé. Ce n'est pas vraiment une interview, c'est plutôt un échange. On est dans une sorte d'intimité. Rien n'est prémédité. Je pense, par exemple, à la séquence des cartes ou moi-même, je ne sais pas ce qu'elle vont dire."

Michael Youn, Valérie Damidot, Anne Roumanoff, Eric Antoine, de nombreuses personnalités ont accepté de venir se prêter au jeu du Jarry Show. Si pour l'instant, l'émission ne compte qu'une invitée du plat pays, à savoir Virginie Hocq, Jarry espère bien pouvoir, un jour, faire un numéro 100 % belge. " Au départ, j'ai invité des gens que je connaissais pour qu'ils acceptent de venir dans l'émission. Ensuite, j'ai fait appel à un programmateur qui sélectionne des gens de télé ou d'ailleurs qui ont envie de parler d'eux et qui sont prêts à jouer le jeu."

Sa première BD est sortie

Outre le Jarry Show, l'humoriste a également mis à profit le confinement en signant Jarry et ses enfants Vic et Tim, sa première bande dessinée inspirée de son quotidien avec ses jumeaux nés par GPA (gestation pour autrui) en 2016. "Cette BD, je l'ai conçue du premier au dernier mot. C'est 100 % moi. J'y explique les situations vécues avec mes enfants. Ils ont vu la BD et y ont contribué. Lorsqu'elle était mise en image, je leur montrais pour voir leur réaction", explique l'homme qui n'a jamais caché son homosexualité. "Je pense que c'est la première bande dessinée qui parle d'une famille avec deux papas et j'en suis fier. Je veux que mes enfants comprennent que ce qu'il vivent est normal."

Son histoire avec la Belgique

Chaque retour en Belgique réjouit Jarry. Et, pour cause, l'artiste y possède beaucoup de souvenirs. "Ma carrière a vraiment explosé en Belgique. Ce pays a beaucoup fait pour moi. Je l'aime profondément. C'est pour cela que je pleure à la fin de mes spectacles en Belgique. Quand je vois que toutes mes dates de tournée chez vous affichent "complet", je suis très ému. C'est une preuve d'amour. J'ai d'ailleurs tenu à terminer ma tournée à Forest National en 2022 ", confie-t-il. "Je me souviens que lorsque j'étais monté sur scène à Charleroi, un pâtissier de la ville m'avait offert un cadeau qui n'était autre qu'un pénis en chocolat. Je me suis senti très gêné mais les gens étaient morts de rire dans la salle. Je ne savais pas par où commencer... (rires) Ce qui s'est passé est assez représentatif de la Belgique. Les Belges sont hyper gentils, généreux et ils peuvent rire de tout."