Pendant plusieurs mois, Tony Parker a été suivi par les caméras de TMC et interrogé par Alessandra Sublet.

C’est en 2011, lors d’une rencontre avec Tony Parker, star française de la NBA, qu’Alessandra Sublet a eu l’idée de se plonger dans l’intimité de l’ancien basketteur des Spurs de San Antonio via une émission qui s’intitulerait Tony Parker Confidentiel. Le projet a mis du temps à naître mais un beau matin, en septembre 2018, un an avant sa retraite, Tony Parker a contacté l’animatrice : il était prêt à se confier à elle. Pendant plusieurs semaines, les caméras de TMC ont suivi le sportif de 37 ans dans son quotidien, avec ses amis, sa femme et ses enfants. Un documentaire unique dans lequel les téléspectateurs découvriront comment Tony Parker occupe sa retraite, entre sa fondation, son académie sportive et l’équipe de basket dont il est le président (ASVEL).

"Je me suis dit que ce documentaire pouvait peut-être inspirer la prochaine génération. Petit à petit, j’ai commencé à accepter l’idée de montrer comment je me suis construit, comment j’ai grandi et comment je vis aujourd’hui avec ma famille", explique sur TF1Pro celui qui avoue ne s’être "jamais ouvert à ce point" dans un documentaire auparavant.

Il a d’abord fallu convaincre Axelle, sa femme et la mère de ses deux enfants, Josh et Liam. "Ma femme appréhendait la réaction des gens. Face à la réussite, beaucoup oublient les sacrifices qui ont été nécessaires pour en arriver là. Nous sommes issus de familles très pauvres. Nous avons vraiment gardé nos valeurs."

"Je ne vais pas forcer mes enfants à faire du sport"

Ces valeurs, Tony Parker et sa femme veulent les inculquer à leurs enfants. "Il va falloir leur expliquer que nous n’avons pas grandi dans les mêmes conditions qu’eux et que pour y parvenir, il a fallu travailler très dur. On est sévères avec eux car je n’ai vraiment pas envie qu’ils soient pourris gâtés ou qu’ils ne respectent pas les autres", confie celui qui ne veut pas forcer ses fils à suivre le même chemin que lui pour continuer la lignée des Parker sur le terrain de basket ; son père, Tony Parker Senior, était également joueur de basket professionnel. "À leur âge, j’avais déjà commencé le basket. Mais je ne vais pas les forcer à faire du sport. Ils feront ce qu’ils veulent."