Le journaliste n'a pas hésité à faire part de son énervement à l'encontre du comportement de certains élus en plein JT.

Ce 29 juin, se tenaient les élections municipales en France. Des élections placées sous le signe de la prudence. De fait, les dépouillements se sont déroulés dans le plus grand respect de la distanciation sociale, mais lors des résultats certains élus gagnants n'ont plus gardé à l'esprit les mesures de sécurité. Un constat qui a particulièrement énervé Jean-Pierre Pernaut, qui n'a pas hésité à le faire savoir ce lundi lors de son JT de 13h. " Lors de la fête de la musique, on s’étonnait que personne ne prenait de disposition face aux dangers du coronavirus. C’était encore le cas hier soir", s'agace le journaliste. "Dans toutes les réunions politiques, qui ont suivi les votes. Fini les masques, fini la distanciation… Tout le monde collé-serré, plein de bisous. Des danses parfois. Quelques heures plus tôt, les bureaux de votes avaient eux-mêmes fait très attention mais dans la soirée, apparemment, le coronavirus avait été totalement oublié", poursuit-il. Un constat qu'il a pu tirer en observant les images des nouveaux élus s'embrassant de joie face aux résultats, malgré le fait que le coronavirus soit toujours bien présent en France.

Ce n'est pas la première fois que Jean-Pierre Pernaut fait part de sa colère. Le 22 juin dernier, il s'était déjà dit choqué par les rassemblements de gens dansant lors des Fêtes de la musique en France.