Jill Vandermeulen, avec son concept Jill and Kids, part à la découverte d’endroits insolites à faire en famille.  I Comme, 19.50.

"Jill and Kids est une nouvelle émission qu’on sort à chaque fois en période scolaire où j’emmène mes enfants découvrir une activité insolite en Belgique", explique la speakerine de RTL-TVI et chroniqueuse du magazine de Jacques Van den Biggelaar avec Jill TV. "C’est moi qui ai proposé ce concept à la production d’I comme parce qu’en tant que maman, à chaque période de vacances, je galère à trouver des activités différentes à faire avec mes trois enfants. Et, finalement, on fait un peu toujours la même chose entre plaine de jeu, cinéma ou parc d’attractions. C’est chouette de pouvoir proposer aux familles des activités qu’ils n’auraient peut-être pas trouvées sans l’aide de ce programme. Du coup, je teste tout ça avec eux !"

Jill Vandermeulen a trouvé ainsi la manière idéale d’allier sa vie professionnelle et privée. "Je n’ai pas de soucis avec le fait d’exposer mes enfants à la télévision, assure l’animatrice de 31 ans. Ils sont déjà mis très avant depuis que je fais ce métier, on a fait le Télévie et ils participent aussi souvent sur mon Instagram. Il n’y a donc aucun souci à partir du moment où c’est un plaisir pour eux de le faire. Ce qui est impératif ! Si eux me disent qu’ils n’ont pas envie ou qu’ils n’aiment pas, je ne le fais pas. Ici, pour le coup, ils trouvent très chouette d’être inclus dans ce que je fais."

Pour I comme, ses trois enfants ont même un rôle particulier. "C’est leur chronique, donc ils doivent tenir la go pro. Dans cette toute première émission, mon tout-petit de 4 ans et demi tient même le micro. Mes enfants ont ainsi de petites fonctions journalistiques dans le reportage et ils prennent ça évidemment très à cœur de se dire que c’est notre émission (sourire) !" Bella-June, Jude et James y auraient-ils trouvé une vocation ? "Le tout petit oui, clairement", confirme la jeune maman. Il sera plus comme moi, dans le côté artistique. Il adore et trouve ça extraordinaire. Les deux autres aiment bien le faire mais ce n’est pas leur kif."

Sa maison de l’horreur

Celle qui possède aujourd’hui sa propre attraction (une maison de l’horreur) à Walibi sait de quoi elle parle. "Ils sont très fiers de maman, les deux plus petits n’en parlent pas vraiment à l’école mais la grande, elle s’en vante pas mal, sourit celle qui est consciente d’être fortement suivie par les jeunes et se doit donc de gérer ses réseaux sociaux "en bon père de famille". Elle n’a pas pu encore la visiter car je la trouve trop jeune pour le faire. Elle n’a que 9 ans et demi!"

Jill est en effet surtout connue aujourd’hui pour être une influenceuse/chasseuse de fantômes. "J’ai réalisé sur ma chaîne SilentJill, pour le lancement de ma maison à Walibi justement, un petit court-métrage d’horreur et j’ai adoré faire ça, conclut celle qui a déjà fait nettoyer sa propre demeure par un énergéticien (pour enlever les énergies négatives) suite à de mauvaises ondes qui l’empêchait de dormir. Je pense donc que je vais continuer dans cette voie-là. Comme faire des voix off sur des vidéos, ça me plaît beaucoup. Je vais peut-être commencer à raconter des histoires d’horreur, comme des livres audio que l’on trouve sur Youtube."