"Emilie Croon, Gaetan Delferière et Florent Losson sont des jeunes qui m’inspirent confiance", nous glisse Kody, le trublion du Grand Cactus, au sujet du trio de scénaristes, humoristes et acteurs des Anonymes. "Ils donnent un nouveau souffle. Ce n’est pas une nouvelle génération mais plutôt une chouette nouvelle promo. Parce qu’on est justement de la même génération, on doit être des moteurs les uns pour les autres. C’est pour ça que j’ai accepté." Ses rôles? "Ils m’ont fait comprendre que j’étais un comédien qui pouvait se fondre dans plusieurs personnages. J’y joue donc notamment Donald Trump dans les climatosceptiques ou encore un personnage aussi inattendu qu’irrévérencieux dans les gens qui aiment faire des surprises."

S’il n’a jamais participé à une réunion d’anonymes dans la vie réelle ("j’ai une espèce de pudeur inutile dont j’essaye de me séparer"), le nouvel humoriste de Ruquier sur France 2 les admire à déballer ainsi leur vie intime. "J’adore l’humour très direct des auteurs. Car si la vanne n’est pas dans le texte, elle est dans la situation." 

Une websérie humoristique ô combien nécessaire donc, selon Kody. "On ne pousse pas mais on défonce les portes depuis quelques années pour faire reconnaître notre art. Donc, forcément, il y a un moment où on va nous entendre. Et on espère qu’il y aura de plus en plus de volonté de financer des comédies. Car c’est encore assez difficile en Belgique. Mais plus on en produira, plus cela deviendra une évidence. À savoir qu’il s’agit d’une vraie valeur ajoutée et économique. Avant le Covid, les salles de spectacle étaient remplies, c’est donc déjà un très bon indicateur, non ?"

© DR