“Je ne t’oublierai jamais. Nous ne t’oublierons jamais”, c’est par ces mots que Denis Brogniart a salué l’aventurier lors d’un préambule avant la diffusion de l’épisode de Koh-Lanta ce vendredi soir, sur TF1. Pendant quelques minutes, le présentateur historique de l’émission a détaillé les valeurs incarnées par le candidat des Verts disparu cette semaine. Celle du courage et de la force de caractère face à la souffrance et aux épreuves. Mais aussi sa bonne humeur, celle “d’un être rare qui fédérait autour de lui”, a-t-il souligné. Celui que tout le monde surnomme Beka l’a encore prouvé pendant ce troisième épisode des 4 Terres.


Privé par le sort de participation au jeu de confort, il a encouragé les siens jusqu’à la victoire. Un succès qui a non seulement permis à son équipe d’éviter un troisième séjour plus qu’inconfortable sur l’îlot de l’exil mais qui a aussi éloigné des affres de la faim les représentants de l’Est. Dominateurs lors de la course en radeau et victorieux du puzzle à reconstituer à l’arrivée, ils avaient le choix entre deux pizzas et… deux allumettes pour faire du feu. Le vent et la pluie qui avaient récemment détrempé les campements les ont dissuadés de choisir la seconde récompense. Ayant opté pour les pizzas, ils ont laissé le nécessaire pour faire du feu aux Bleus (le Sud) qui n’en avaient pas besoin puisqu’ils sont les seuls à en disposer. La déception dans leurs rangs était des plus perceptibles.

Comme à son habitude, Bertrand-Kamal a joyeusement amusé la galerie, parlant "d’orgasme culinaire" en dévorant ses parts de pizza, un choix qui s’imposait selon lui. “On ne pouvait pas rêver mieux”, a-t-il lâché sur le camp. Cerise sur le gâteau, les Verts peuvent aussi désormais compter sur Alexandra à qui ils doivent une bonne part de leur réussite sur cette épreuve. Sa vista leur a permis de résoudre le puzzle en premier. Effacée en début d’aventure, elle s’impose à présent comme un membre à part entière de la tribu.

C’était par contre la soupe à la grimace du côté des Violets. Derniers, les Nordistes ont tâté de l’îlot de l’exil, ce qu’ils n’ont pas du tout apprécié. Et ce d’autant moins qu’ils sont privés de Samuel, blessé à la cheville et cantonné à l’infirmerie jusqu’à nouvel ordre. Et du côté des Oranges, l’Est, la bonne entente des débuts a volée en éclat, une partie de l’équipe jugeant Estelle, 47 ans et ex-championne de cyclisme, responsable de leur fiasco. La situation de ces derniers ne s’est pas améliorée le lendemain lors de l’épreuve d’immunité. Largement battus, ils ont été renvoyés au Conseil où un nouveau rebondissement a achevé de leur casser le moral, un collier d’immunité étant sorti de nulle part.

C’était en revanche à nouveau la fête du côté de Bertrand-Kamal et des siens. Costauds, rusés et habiles, les Verts ont remporté le jeu consistant à faire glisser une petite balle sur des planches étroites et peu maniables. Depuis le début de l’aventure, ils se sont adjugé tous les totems d’immunités mis en jeu.


En guise de générique final, la production et TF1 ont proposé une série de séquences sans commentaires mettant en scène Beka dans ses œuvres. De grands moments de rire et de franche camaraderies qui prouvent si le besoin s’en faisait encore sentir, qu’il est incontestablement l’une des personnalités marquantes de cette saison qui lui est désormais dédiée.

Sur la Toile, de nombreux internautes ont manifesté toute leur émotion de voir Bertrand-Kamal souriant et combatif.