Télévision Darline Devos a accordé une interview à nos confrères du Nieuwsblad dans laquelle elle lâche quelques vérités sur le concours Miss Belgique.

Depuis 2013 et la victoire de Noémie Happart, seules des Flamandes sont parvenues à décrocher la précieuse couronne venant coiffer Miss Belgique. Darline Devos, l'organisatrice du concours, n'y va pas par quatre chemins pour expliquer cette tendance. "Je pensais que Noémie ou Eva avaient leurs chances cette année" commence-t-elle avant de pointer du doigt le manque de motivation des candidates wallonnes "la différence se fait dans la motivation. Les Flamandes voient ça comme une rampe de lancement vers des projets auxquels elles n’auraient pas pu accéder autrement. Elles comprennent qu’elles doivent travailler dur pour y arriver. Les Wallonnes, au contraire pensent que cela va arriver tout cuit."

Autres raisons avancées: le manque d'investissement des Wallonnes qui "préfèrent passer les fêtes avec leur famille plutôt que de se rendre sur les marchés de Noël pour se faire connaître et faire leur pub" ainsi que le problème de la langue. "Même si Romanie n’est pas parfaite bilingue, on voit qu’il y a du travail. Chez les Wallonnes, la pratique du néerlandais est toujours difficile."

Voici quelques points à améliorer pour les futures candidates wallonnes du concours.