Il aura fallu attendre la dernière seconde…

21 heures à Vienne et à Bruxelles. Frissons garantis. Un orchestre jour Rise like a phoenix, le titre qui a porté Conchita Wurst jusqu’au sommet, et l’Autriche avec elle. C’est le retour (enfin !) de la musique live et des musiciens. Devant sa télé, en Belgique, Axel Hirsoux, notre malheureux représentant de l’année dernière (injustement éliminé en demi-finale) est aux anges. “Ce serait top si l’orchestre revenait tous les ans à l’Eurovision !”, nous confie-t-il en direct.

L’entrée en matière très glamour de la femme à barbe – aussi élégante maîtresse de cérémonie cheveux plus courts dans la green room (salle d’attente en coulisses) – laisse espérer une première demi-finale haute en couleur pour ce 60e Concours Eurovision de la chanson… C’est plutôt mal parti avec la Moldavie et ses fliquettes danseuses en jupes courtes, suivies d’une comédie musicale résumée en 3 minutes par l’Arménie. “Quand je pense à l’Arménie de l’an dernier qui était visuellement et musicalement très forte…,” déplore notre spécialiste Axel Hirsoux.

Mais pas le temps de s’endormir que notre Loïc Nottet national entre en piste, de noir vêtu, dénotant avec ses choristes tout blanc. La Belgique n’a aucune raison de se sentir petite. “C’est visuellement et vocalement très fort. Si on ne va pas en finale avec ça, je ne sais pas avec quoi on pourrait aller”, s’enthousiasme celui qui portait nos couleurs l’année dernière. Même note positive accordée à nos voisins hollandais. “Ils sont très bons depuis 3 ans !”

Axel Hirsoux s’amuse. De lui-même aussi. Il adore le “côté kitsch” de la prestation serbe. Mais “non, ce n’est pas moi déguisé en robe !”, dit-il, en référence aux formes généreuses de la candidate serbe… Le chanteur belge avouera quelques minutes plus tard son coup de cœur pour la Hongrie (on débat, nous, c’est plutôt l’Estonie, qualifiée aussi…). “C’est très beau visuellement, vocalement. J’aime vraiment beaucoup.”

La Russie (qualifiée) – et son angélique chanteuse – fait aussi belle et forte impression. “Pour moi, la Russie est vainqueur… Sur le plan purement artistique, sans parler du côté obscur de la politique du pays, on a la meilleure chanteuse du concours avec une chanson sur-mesure !”

Au passage de l’Albanie, Axel Hirsoux nous livre une anecdote de la compétition de l’année dernière. “La représentante albanaise était ma voisine de loge et elle ne faisait que faire des vocalises à longueur de journée ! Cool pour se préparer…” L’Albanie n’a, en 2014, pas franchi l’étape des demi-finales. Cette année, bien. Tout comme Loïc Nottet et la Belgique. Qui a pris la dernière place disponible pour la finale. “On a eu chaud !” Rendez-vous samedi !