" Je vais très bien, assure d'emblée Ophélie Winter à Laurent Ruquier, samedi soir, dans On est en direct sur France 2. J ’ai l’impression d’être une Ophélie Winter 2.0. Une époque de ma vie s’achève avec ce livre."

En plus de ses histoires d’amour avec Prince ou Albert de Monaco qu'elle a failli marier, Ophélie Winter s’est livrée -dans son livre et sur le plateau- sur sa participation à Danse avec les stars. "J ’ai galéré... je me sentais ridicule", a-t-elle admis. Dans son autobiographie, elle revient sur son accident qui lui avait coûté deux côtes cassées et des cervicales dans un sale état. " J’ai encore des séquelles, déplore-t-elle. Je dois me faire opérer des cervicales. En fait, je trouve que la production ne suit pas assez les artistes, à la sortie du show."

"J’ai failli faire la même chose que Lady Di"

La chanteuse de 47 ans est ensuite revenue sur son enfer avec les paparazzis. “J’ai connu un véritable acharnement. Des trucs irréels et des mensonges. Des mecs ont mis des boites GPS sous ma voiture pour me suivre. J’ai failli mourir dans un accident de voiture en prenant une rue à sens unique parce que j’avais deux mecs qui me suivaient. J’ai failli faire la même chose que Lady Di.”

“Je ne suis pas SDF, tout va bien pour moi!

L’animateur a ensuite voulu revenir sur sa situation financière. “Est-ce que vous êtes ruinée ou SDF?”, lui a demandé Ruquier. “Je ne suis pas SDF, tout va bien pour moi! Je trouve ça horrible de dire des choses comme ça sur les gens. Les médias feraient mieux de braquer leurs caméras sur les vrais SDF parce qu’ils ont besoin d’aide. Moi, je ne suis pas SDF. Tout va bien, j’ai une vie, une maison."

“Oui, j’ai pris de la drogue, comme tout le monde dans ce métier"

Au sujet de la drogue, celle qui préfère aujourd’hui s’appeler Ophélie Kleerekoper (son vrai nom) a reconnu en avoir consommé “pendant un court moment”. “Oui, j’en ai pris, comme tout le monde dans ce métier, c’est un passage obligé”, a-t-elle lancé, en surprenant Laurent Ruquier. “Ah ben non, pas comme tout le monde”, a réagi l'animateur, visiblement agacé par ses dires. “Non, non, non! Je ne peux pas accepter ça, pas comme tout le monde dans ce métier. Peut-être comme ceux qui sortent la nuit”.

"Oui, j'ai été mourante"

Ophélie Winter a aussi affirmé avoir été “mourante”. “Oui, je l’ai été. Mais je ne suis pas ici pour parler de ça. Je préfère mettre en avant l’avenir, les bonnes énergies”, a-t-elle ensuite précisé, préférant se tourner vers demain. “J’aimerais faire de la scène, un truc très intime. J’ai envie d’être proche des fans, de voir leur regard, de faire un truc à taille humaine”, a-t-elle conclut. Les gens m’attendent comme Kylie Minogue, avec des changements de fringues, des danseurs… Mais moi, j’ai envie de faire des petites scènes intimistes, d’être pieds nus avec une robe