Télévision "Elle est partie entourée d'énormément d'amour", assure Eléonore Sarrazin, fille d'Ariane Carletti.

Le Club Dorothée est en deuil, une nouvelle fois. Après Corbier et Framboisier, c'est un autre visage marquant du programme regardé par toute une génération qui nous a quittés. Ariane Carletti s'en est allée cette semaine à l'âge de 61 ans, emportée par la maladie. Selon sa fille, elle aura lutté jusqu'au bout.

"Encore lundi, elle nous parlait de ce qu’elle désirait manger et quelles vacances elle aimerait organiser", raconte sa fille Eléonore Sarrazin dans Le Parisien, qui est aussi comédienne dans "Plus belle la vie". "Elle s’est battue comme une lionne. Elle a été super courageuse. Ma mère a affronté des montagnes qui étaient énormes. Elle les a gravies les unes après les autres. C’est juste que la dernière était un peu trop rude. Elle est partie entourée d’énormément d’amour."

Celle qui chantait la version française du générique de Dragon Ball Z a traîné sa maladie pendant près de 20 ans, avec plusieurs rechutes au cours de cette période. "Entre nous, on n’a jamais voulu en parler, parce qu’il y avait de la coquetterie de sa part. Elle ne voulait pas qu’on s’inquiète. Elle n’a jamais voulu mentir aux gens non plus, ni être malhonnête. Alors, ça faisait quelque temps qu’elle s’était un peu repliée."

Malgré les difficultés, Ariane semblait garder la tête haute. C'est cette image d'elle que veut garder sa fille. "Ma mère était tellement généreuse, même si ça lui a joué des mauvais tours. Elle croyait sincèrement en la bonté des gens, qu’elle essayait de faire ressortir. C’était quelqu’un d’extraordinaire", conclut-elle.