Si les murs de la Maison Blanche pouvaient parler

1600, Pennsylvania Avenue, Washington D.C.. À cette adresse, devenue célèbre avec les années, il y a 200 ans, le poste de pilotage de la première puissance mondiale, la Maison Blanche, lieu mythique américain qui a vu défiler pas moins de 45 présidents tels que Theodore Roosevelt, Richard Nixon ou encore Donald Trump.

C’est sous l’impulsion de Georges Washington, premier président des États-Unis, que la Maison Blanche a vu le jour en 1800, après huit années de travaux. L’objectif de l’Américain était ambitieux : se doter d’une capitale avec une résidence présidentielle. "Il la voit (Washington D.C., NdlR) comme la Rome du monde occidental", explique l’historien Matthew Costello. Bien qu’il fut le seul président américain à ne pas avoir vécu dans la Maison Blanche, son acharnement à venir à bout de cette immensité était sans borne.

Deux architectes, le Français Pierre-Charles L’enfant et l’Irlandais James Hoban sont choisis pour travailler en parallèle sur ce projet majestueux. Pour revêtir l’immeuble, une pierre blanche provenant du Comté de Stafford en Virginie est choisie. D’où le nom "Maison Blanche"… Aujourd’hui, pour repeindre l’intégralité de l’immeuble, il faudrait 2000 litres de peinture blanche.

De nos jours, la Maison Blanche sert de bureau au président des États-Unis, de lieu de vie pour la famille présidentielle et de musée visité, chaque année, par un demi-million d’Américains. La demeure compte 132 pièces pour une superficie totale de 5000 m² répartis sur six étages. L’un d’entre eux, le deuxième, est strictement réservé à la famille présidentielle. Il donne sur les jardins de la Maison Blanche. Un magnifique paysage qui a notamment servi de décor au mariage de Patricia, la fille du président Nixon. Le bureau ovale, imaginé par Franklin Roosevelt fait, quant à lui, partie de l’aile ouest, également appelée aile politique de la Maison Blanche. Au fur et à mesure des années, les présidents ont apporté leur touche personnelle à la résidence. Alors que Richard Nixon y installe une allée de bowling, Gérald Ford s’est laissé tenter par une piscine et Barack Obama par un terrain de basket !

.