L'élection présidentielle française est sur toutes les lèvres. Qui d'Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen sera élu à la présidence en France ? Si la réponse ne sera connue que le dimanche 24 avril, de nombreuses personnes annoncent publiquement pour qui ils vont voter.

C'est le cas de Yassine Belattar, qui confiait avoir l'intention de voter en faveur d'Emmanuel Macron au second tour des élections. L'humoriste et animateur radio a également fait un rapprochement entre Marie Le Pen et son père Jean-Marie, durant l'émission Touche pas à mon poste

C'est alors que l'ex-miss France, Delphine Wespiser, également chroniqueuse dans TPMP, a réagi: "Attention, elle n’est pas son père comme, toi, tu n’es pas tes parents. Quand tu la regardes, quand tu l’écoutes, elle propose quelque chose d’autre. Elle a travaillé. Elle a une forme de bienveillance", a analysé la chroniqueuse. "Aujourd’hui, les gens ont le droit de voter pour quelqu’un d’autre qu’Emmanuel Macron, qui a fait son temps. Il avait cinq ans pour nous montrer ce qu’il pouvait faire. Aujourd’hui, à la sortie, le bilan, c’est que plus de 60 % des Français ne veulent pas le reconduire et pourtant, les gens n’osent pas car il y a des gens comme toi qui disent ’surtout pas l’extrême-droite’. C’est pas le Front national, c’est le Rassemblement national, elle a bien changé parce que tout le monde peut évoluer. Ça me plairait bien d’avoir une présidente, j’aimerais bien une maman des Français, qui rassemble, qui protège, avec une sensibilité de femme. On sait très bien que les hommes parlent beaucoup et ne font pas tout le temps, une femme est une maman qui fait les choses !"

Sur les réseaux sociaux, cette intervention a créé la polémique.