Télévision

On connaît la date de diffusion de la plateforme de streaming aux grandes oreilles rondes pour les grands pays européens. La Belgique n'est pas citée, mais Disney + annonce sa disponibilité dans de nombreux autres pays du continent au même moment.

Les Hollandais sont de sacrés veinards. Dans quelques jours, le 12 novembre, ils pourront découvrir toutes les nouveautés réservées uniquement à la plateforme de streaming Disney +. Alors que les autres Européens devront attendre quelques mois supplémentaires. Dans un communiqué officiel, le nouveau concurrent de Netflix annonce sa disponibilité sur les marchés espagnol, italien, anglais, allemand et français le 31 mars 2020. Avant de préciser que de nombreux autres pays du continent seront eux aussi bientôt confirmés exactement à la même date. Autrement dit, il y a de fortes chances pour que la Belgique, en plein cœur de l’Europe, figure dans le lot.

Intelligemment, histoire de renforcer encore l’attractivité du nouveau média, Bob Iger, le PDG de Disney, a une nouvelle fois clairement laissé entendre qu’après la sortie de Star Wars : The Rise of Skywalker, la saga ne connaîtrait pas de développement avant un bon moment… au cinéma. "J’ai déjà dit publiquement que je pense que vous avons sorti trop de films Star Wars sur une période trop courte. Je ne dis pas qu’ils aient été décevants en aucune manière. Je ne dis pas non plus être déçu par leurs résultats financiers. Je dis juste qu’il y a quelque chose de spécial à propos d’un film Star Wars et que moins c’est mieux."

En clair, le départ des deux concepteurs de Game of Thrones, D.B. Weiss et David Benioff, a fait plus de dégâts qu’annoncé initialement. La trilogie sur laquelle ils planchaient pourraient donc prendre du retard. Mais que les fans de La guerre des étoiles se rassurent : les programmes Star Wars sur Disney +, eux, seront bel et bien au rendez-vous. Notamment avec la série The Mandalorian, disponible dès le lancement de la plateforme.

Voilà qui devrait relancer encore un peu plus la campagne d’abonnements. Qui fonctionne déjà à pleine vapeur. Aux États-Unis, un million de personnes en a déjà souscrit avant même de pouvoir découvrir la moindre image (la plateforme débute le 12 novembre). Un chiffre qui devrait grimper à huit millions d’ici les fêtes de fin d’année. Le géant annoncé est bel et bien en marche.