Télévision Le Cas Pucine, Française mais résidente belge, est la révélation de l’émission de M6.

" Je suis née à Paris, mais je suis partie en Belgique à 17 ans pour faire mes études ", confie la ventriloque Capucine, étudiante en école de théâtre à l’INSAS de Bruxelles et qui sera ce soir dans La France a un incroyable talent sur M6 (bientôt sur Plug RTL). "Tous mes débuts de scène ont donc été faits en Belgique. Surtout que là, j’ai arrêté l’école pendant un an pour pouvoir faire tous mes spectacles."

Celle qui vit chez ses parents depuis quatre ans (son beau-père est Belge) a donc voulu donner un nouveau coup d’accélérateur à sa jeune carrière en se confrontant au jury d’Éric Antoine. " Ma chaîne Youtube marchait déjà bien (plus de 100 000 abonnés, NdlR ) mais à la suite des commentaires des gens qui m’incitaient à le faire, je me suis lancée."

Sa marionnette ? La grenouille Elliot. "Ce don de ventriloquie, je l’ai découvert par hasard en me brossant les dents à 14 ans, raconte celle qui a aujourd’hui 20 ans. Devant le miroir, je me suis dit que c’était rigolo ce truc étrange qui sert à rien. Comme des gens qui louchent d’un seul œil. Mais après, quand j’ai compris que c’était de la ventriloquie, je m’enfermais tous les soirs dans ma chambre après l’école et je faisais vivre mes marionnettes (Capucine en avait dix à la base mais Elliot a rapidement été la star). À 14 ans, je m’en cachais même un peu... car être avec mes peluches dans ma chambre, je ne trouvais pas ça sexy ! J’avais honte d’en faire car, dans ma tête, c’était quelque chose de ringard. Mais quand une de mes vidéos s’est retrouvée sur Facebook, j’ai fait 10 000 vues sur un compte perso. Ce n’était donc pas du tout ringard."

Aux côtés de Tatayet et Jeff Panacloc, le Cas Pucine (un jeu de mots pour "son côté psychique et social" ) fait même office d’ovni en étant la seule femme dans son domaine. " En trois jours, la vidéo de ma bande-annonce a fait 5,5 millions de vues , conclut celle qui fait aussi du beatbox pendant sa ventriloquie. Ma prestation n’est pas encore diffusée à la télé que ça explose déjà. De toute façon, ce n’est pas moi la star, c’est la marionnette (sourire) !"