Le calvaire de Moundir est loin d’être terminé. Après avoir contracté le Covid-19, variant anglais, être passé par les soins intensifs, voilà qu’il subit les effets secondaires du coronavirus. Il a été victime d’une embolie pulmonaire et d’un épanchement pleural, à savoir une poche d’eau provoquant des douleurs insupportables, dit-il.

Et ce n’est pas tout. Les derniers examens en date n’indiquent rien de meilleur pour l’ex-aventurier de Koh-Lanta. Son foie “a pris cher” comme il l’indique sur son compte Instagram. La faute aux corticoïdes. Un diagnostic qui suggère que de nouvelles complications sont possibles, explique-t-il. Le voici à nouveau sous surveillance.


Cela fait 41 jours que le cauchemar a commencé pour celui qui s’est reconverti dans l’animation sur la chaîne W9. Le moral en a pris un coup confie-t-il, même s’il dit rester concentré sur la guérison. “Il y a qu’une seule chose qui compte, c’est de réussir à vaincre ce virus coûte que coûte... Cela me prendra du temps, peut-être 6 mois ou plus. Voir moins. Mais l’intensité que je mettrai dans mes entraînements, tant physiques que mentaux, fera que j’y arriverai… Il n’y a pas d’autre solution miracle ou de baguette magique pour la santé. La seule magie, c’est notre détermination à être meilleur chaque jour dans notre engagement envers les difficultés que l’on rencontre…” Il réitère ce qu’il professe à chaque fois qu’il poste un message depuis le début de la maladie : “On ne lâchera rien”.