Le ministre des Affaires étrangères russe s'est exprimé ce mardi à Genève, au siège de l'ONU, devant la Conférence du Désarmement et le Conseil des droits de l’homme. Ses deux discours vidéos ont été boycotté, de nombreuses délégations ont quitté la salle au début du message laissant Sergueï Lavrov presque sans public.

Une image forte que les télévisions russes ne pouvaient pas diffuser alors que la guerre se joue aussi sur le front de l'information et de la propagande. Ainsi, un montage conséquent a permis de rendre une assistance au Russe, comme le montre Quotidien dans son émission du 3 mars. Les plans sur Sergueï Lavrov sont ainsi entrecoupés d'images d'un hémicycle rempli, ainsi que des représentants de l'UE, des Etats-Unis, de la France et de la Pologne. Pour ce faire,des images d'archives ont été ajoutées avec celles de mardi. Les spectateurs russes ont ainsi pu voir une version truquée de l'événement.