Télévision

Suite et fin de la guerre médiatique entre Yann Moix et son frère Alexandre? Ce dernier a en tout cas tenu à clore le débat en demandant un dernier droit de réponse dans On n'est pas couché!, l'émission de Laurent Ruquier.

Pour rappel, le 31 août dernier, lors de la toute première émission de la saison, Laurent Ruquier avait invité son ancien chroniqueur afin qu'il fasse la promotion de son roman "Orléans" et qu'il réponde aux accusations dont il faisait l'objet.

Après s'être excusé pour ses anciens dessins antisémites, Yann Moix avait embrayé en suspectant son frère d'avoir fourni ces croquis "à des milieux d'extrême droite". S'il précisait qu'il n'avait "aucune preuve" de ce qu'il avançait, Yann Moix a néanmoins mis en cause son frère. Ce dernier a aussitôt tenu à exercer un droit de réponse dans l'émission. Un texte que Laurent Ruquier a donc lu dans l'émission de ce samedi 14 septembre.

"Lors de l'émission, mon frère a indiqué que je me serais rapproché de l'extrême droite à un moment de ma vie et que je continuerais à fréquenter cette mouvance. Il a supposé que j'aurais fourni à des gens mal intentionnés d'extrême droite ces textes et dessins antisémites et négationnistes et que j'aurais eu un rôle à jouer dans ses récents déboires. Je considère que ces assertions sont graves, infondées et inacceptables. Yann Moix ne sait rien de moi. Mes opinions, ma vie, tout lui est étranger. Et c'est très bien ainsi. Compte tenu de la gravité de cette affaire, il ne saurait y avoir d'arrangement avec la vérité", a-t-il fait savoir aux téléspectateurs via Laurent Ruquier.

Alexandre Moix avait déjà accusé son frère de "naviguer dans un délire paranoïaque" sur les ondes d'Europe 1.

Une guerre médiatique sans merci

Depuis quelques semaines, les tensions au sein de la famille Moix ne cessent de s'intensifier. Ce qui a mis le feu aux poudres? La sortie d'Orléans, le nouveau roman de Yann Moix dans lequel il raconte les sévices et les tortures qu'il aurait subis durant son enfance. Une version que conteste la famille de l'écrivain, l'accusant d'être en fait le bourreau. 

"Je n'en veux pas à mon frère. Il s'est bâti un récit pour surmonter ce qu'il a vu", avait répliqué Yann Moix lors de son intervention dans ONPC. "C'est une victime, je connais son mal-être".

Suite à ses récents déboires, Yann Moix avait décidé de mettre un terme à la promotion de son livre et de se faire discret dans les médias.

Malgré tout, les ventes d'Orléans se portent plutôt bien étant donné que, selon le classement réalisé par GfK/Livres Hebdo, le bouquin occupe actuellement la 4ème place des meilleures ventes de romans grand format.