Ce lundi, Maïtena Biraben a pris les commandes du Grand Journal, "troisième époque"

"Je suis très fière et très heureuse de vous accueillir sur ce nouveau plateau du Grand Journal ", lance d’emblée la nouvelle présentatrice du Grand Journal Maïtena Biraben, lors du grand retour du talk-show à l’écran de Canal + ce lundi soir.

Du générique au plateau en passant par la mécanique, le logo et surtout l’équipe, tout a changé au Grand Journal "troisième époque". Mais ces changements ne nous feront-ils pas regretter l’époque de Caunes ? Le premier numéro semble en tout cas se diriger dans la bonne voie malgré une audience pas très glorieuse. L’émission se place en effet en France derrière Money Drop (TF1), N’oubliez pas les paroles (France 2) ou encore Touche pas à mon poste (D8).

Certains bons points peuvent d’ores et déjà être distribués. On ne peut en effet pas passer à côté de ce qui nous saute aux yeux : le plateau flambant neuf, beaucoup plus vaste que le précédent, dont le décor nous rappelle vaguement l’ambiance télé des années 70.

Niveau contenu, l’émission gagne en clarté puisque l’interview de l’invité n’est désormais plus menée par deux chroniqueurs qui s’entremêlent (avant Jean-Michel Apathie et Natacha Polony la saison dernière) mais par une seule personne, Maïtena Biraben. Les chroniqueurs auront, de leur côté, la possibilité, une fois l’entretien terminé, de poser des questions liées à leur domaine de spécialisation.

Fonctionnera, fonctionnera pas ? Le nouveau ton du Grand Journal n’est pas encore là. Maïtena imprimera-t-elle sa patte ? À suivre...